photo couple amoureux

Et si c’était la Saint-Valentin toute l’année ?

Publié le

Reading Time: 2 minutes

Même après 10, 20 ou 30 ans de mariage, le mois de février est propice aux bonne résolutions amoureuses et sensuelles. Le 14 février, en particulier, est une date symbolique que de nombreux couples choisissent pour se redire et se témoigner leur amour. Mais pourquoi ne pas étendre la Saint Valentin au reste de l’année ?

Par Julie du Chemin

Les origines de la Fête des amoureux

Si, du point de vue de l’Antiquité, la date du 14 février ne correspond à aucune fête, c’est en Grande-Bretagne qu’on en retrouve l’origine, vers le XIVe siècle. Ce jour a été choisi comme une fête des amoureux car il était de coutume de penser que les oiseaux choisissaient ce jour pour s’apparier. Etrange croyance qui fait écho à celle plus moderne de désigner une journée particulière dans l’année où se dire « Je t’aime » avec des grands cœurs, des roses et du chocolat.

Pour ou contre la Saint Valentin ?

Du fait de cette datation si précise, certains considèrent cette fête comme « commerciale » ou « non naturelle » et la boudent. Il est vrai qu’il n’est pas agréable de tomber dans le cliché comme lorsque vous vous retrouvez forcée à choisir le menu de Saint-Valentin au restaurant, ou que tous les panneaux publicitaires nous incitent à lui acheter le dernier parfum de Johnny Depp.

Il serait dommage pour autant de jeter les roses avec l’eau du vase et ne pas profiter de cette occasion qui nous est donnée pour célébrer l’amour. L’amour sous toutes ses formes : sentimentales, psychiques, verbales et évidemment physiques. Grâce à nos mots, nos gestes, notre sensualité et notre sexualité, fêter notre amour, tel qu’il est là, ici et maintenant, bien vivant et bien vibrant.

Célibataire ?

Et vous savez quoi ? C’est même valable si vous êtes célibataire ! Si vous n’êtes pas en couple en ce moment, vous pouvez rester en état d’amour, le cœur ouvert et le corps en joie, bien connecté(e) à vos désirs. Vous verrez, cela accélèrera le processus de rencontre, c’est une garantie. Aime-toi et le Ciel t’aidera !

www.julieduchemin.com

Cet article vous a plu? Vous aimerez également « La solitude n’est pas une fatalité: osons rencontrer l’Amour à 50 ans !«