slow attitude

Pourquoi adopter la slow attitude (de toute urgence) ?

La « Slow attitude » n’est pas juste un effet de mode mais bien un mode de vie qui permettrait de savourer l’essentiel. Ce serait la clé d’une vie plus saine, heureuse et raisonnée… Mais en quoi cela consiste ? En un mot : RA-LEN-TIR. Mode d’emploi.

Un mot d’ordre : less is more

Et si trier, vider et organiser sa maison permettait également de mettre de l’ordre dans ses idées ? Nadia Demaerschalk, coach en décoration et home organizer, en est persuadée. Pour elle, la slow life c’est avant tout « une philosophie sans maître qui prend une forme et un rythme différent pour chacun de nous. C’est un voyage, un chemin qui doit venir de l’intérieur pour se simplifier la vie avec de toutes petites choses. Planifier vos repas de la semaine, consommer bio et local, ou encore trier votre garde-robe, c’est déjà un pas vers la sérénité ! ». C’est pourquoi elle prône le minimalisme jusque dans les moindres recoins de la maison

Comment ? En se débarrassant du superficiel et des liens émotionnels liés au matériel, en prenant conscience de nos besoins et avoirs. « Posséder moins de choses c’est moins de stress, plus de liberté, plus de temps, plus d’argent, moins de corvées et un rangement rapide. On s’entoure d’un milieu simple et facile à gérer qui procure une sensation de bien-être instantanée pour le corps et l’esprit », soutient Nadia Demaerschalk. Car finalement, une vie saine dans un corps sain se doit d’être abrité dans une maison saine, non ? La slow attitude détiendrait donc le secret pour prendre le temps de profiter de la vie… tout en embellissant notre intérieur (y compris au plus profond de soi !).

Envie d’en savoir plus sur le concept ? On vous conseille le livre d’Ombeline Hoor  « J’achète moins, je vis mieux, c’est parti ! ». Un guide idéal pour consommer et vivre sainement paru aux Editions Jouvence.

Vous avez apprécié cet article ? Vous aimerez aussi «Comment rendre la déco de ma maison plus zen ? ».