Etre ami avec ses petits-enfants sur Facebook : pour ou contre ?

Etre ami avec ses petits-enfants sur Facebook : pour ou contre ? 50 ans réseau social

Demander en ami ses petits-enfants sur Facebook donne envie. Avoir la sensation d’être plus proche d’eux en suivant leur quotidien, voir leurs photos et ce qu’ils partagent…  Même si les jeunes passent le plus clair de leur temps sur les réseaux sociaux, est-ce vraiment une bonne idée d’être leur ami virtuel ?

Par Magali Duqué

Etre ami sur Facebook avec ses petits-enfants : pour ou contre, 50 ans, reseau social

« Je me suis créé un compte Facebook pour voir ma petite-fille grandir à travers ses photos. Elle habite aux Etats-Unis… » raconte Jacqueline.

Pour 

  • C’est un bon moyen pour prendre de leurs nouvelles… quotidiennement.
  • Il ou elle ne vous a pas envoyé son dernier album de photos de vacances ? Normal : à cet âge on n’imprime plus les photos, on les publie. Grâce à Facebook vous avez un libre accès à ses dernières photos… Libre à vous ensuite de les mettre sur votre cheminée.
  • Deux tiers des enfants de plus de 10 ans ont déjà un profil sur Facebook. Et si vous renforciez votre complicité en apprenant ensemble à utiliser leur outil de communication préféré…? Vous pourriez aussi en profiter pour les sensibiliser à certains dangers liés à internet.
  • Les grands-parents ont une écoute différente des parents et peuvent apportent de bons conseils à leurs petits-enfants (sans remettre en doute l’autorité parentale). Les réseaux sociaux nous permettent de le faire instantanément quand la question se pose…

Etre amis avec ses petits-enfants sur Facebook pour ou contre, 50 ans, reseau social

« Depuis que je suis amie avec mon petit-fils sur les réseaux sociaux, il ne me raconte plus rien. Il me dit, « m’enfin Mamy, regarde sur ma page. J’ai gagné la médaille d’or à la gym mercredi passé ! » déplore Danielle.

Contre

  • Notre langage n’est pas toujours adapté… Le « A demain mon Minou » peut en faire la risée de sa classe. Sa photo sur son petit pot en souvenir de son 2eme anniversaire aussi…
  • Il ne faut pas tomber dans l’espionnage. Facebook est parfois très intrusif et ce que vous allez découvrir peut parfois vous choquer (une photo trop festive, une cigarette, un baiser, par exemple). Souvenez-vous que vous n’êtes pas là pour juger.
  • Etre grands-parents c’est aussi savoir faire un pas en arrière, regarder ce qu’il se passe et attendre qu’on demande.

 

Notre conseil : Pour entretenir votre relation avec vos petits-enfants, il existe des modes de communication modernes plus appropriés que Facebook. En effet, ce réseau social est collectif tandis que votre relation petits-enfants/grands-parents se construit sur un mode individuel. Skype, Whatsapp, les mails ou les SMS sont plus adaptés car ils vous permettent de rester connectés, en tête-à-tête…

Vous avez aimé cet article? Vous aimerez également  » Garder les petits-enfants… Corvée ou plaisir ? «