maison de retraite

Comment choisir une maison de retraite ​pour un membre de ma famille ?

Entrer en maison de retraite n’est pas une décision facile, tant pour l’intéressé que pour sa famille. Mais cela peut être un pas vers un mieux. A condition de peser le pour et le contre ensemble… Fifty&Me Magazine vous livre quelques pistes pour vous aider à faire le bon choix.

 

Maison de Retraite ou Maison de Soins ?

Deviez-vous faire pencher la balance vers une maison de repos, de soins, les deux, ou une résidence-services ? Il est important de pouvoir les différencier en fonction des attentes de nos parents…

En effet, le secteur de ces maisons spécialisées est en constante amélioration. Différentes formules sont proposées afin de répondre au mieux aux besoins et désirs de chacun…  S’il est indéniable que ce choix implique un profond changement de vie et d’environnement, certains établissements mettent tout en oeuvre pour faciliter cette décision en  assurant plus de confort avec une réelle prise en charge, en réduisant la sensation d’insécurité, et en mettant un peu de baume aux coeurs isolés d’un grand nombre de personnes âgées… Ce qui n’est pas un luxe lorsque ceux qu’on aime deviennent trop dépendants ou que leur santé se dégrade.

À vous de déterminer maintenant si vous devez vous diriger vers une maison médicalisée, une maison de retraite privée, publique, associative, ou commerciale, un établissement d’accueil spécialisé (pour les patients atteints d’Alzheimer par exemple), une chambre ou un appartement dans une résidence service ? On s’y perd. Commençons par garder en mémoire qu’il faut faire en sorte que ce déménagement ne donne pas l’impression de finir ces jours quelque part mais bien de mieux vivre ailleurs…

(Se) poser les bonnes questions 

maison de retraite

Si votre parent est en bonne santé et jouit encore d’une indépendance certaine (c’est-à-dire qu’il marche, s’habille et prend ses repas sans assistance), votre choix se tournera naturellement vers une maison de repos « classique » ou une résidence services. A vous de déterminer ensemble les conditions nécessaires à une vie agréable en fonction du standing (superficie, cadre, jardin, possibilité d’y apporter vos meubles, etc) et des services proposés (restauration, activités, sorties, visites, etc). Les maisons de repos (MRPA) logent les personnes de plus de 60 ans en proposant des services collectifs, des aides à la vie journalière et si nécessaire organise des soins. Tandis que les Résidences Services (RS) proposent un logement et des prestations  » à la carte ». Cette formule permet de garder une vie plus indépendante bien que très encadrée (sur demande). Autre option : les Centres de soins de jour (mais il en existe peu) qui permettent de bénéficier des mêmes traitements qu’en maison de repos mais de rentrer chez eux le soir.


Pour des personnes considérées comme dépendantes, nous préconiserions une Maison médicalisée dont la structure et l’organisation permet un suivi médical. Toutefois, selon le type de dépendance de votre parent, privilégiez des établissements qui proposent sous un même toit des lits de maison de repos et des lits de maisons de repos et soins. Cette offre est assez répandue en Belgique.

Pour une courte période (il peut s’agir d’une solution de prise en charge passagère suite à un accident ou une maladie par exemple), il existe aussi des Centres de Court Séjour visant à assurer une sécurité affective, psychologique et matérielle en proposant un suivi médicalisé (ou non), pendant quelques jours voire plusieurs semaines.

Dans tous les cas, nous vous recommandons lors de vos visites de bien observer les lieux et de ne pas hésiter à demander plus de précisions.

Observez: 

  • Le cadre et la propreté, ainsi que l’état des équipements
  • L’accessibilité (rampes, mains courantes, etc ?)
  • L’hygiène (WC et/ou salle de bain dans toutes les chambres?)
  • Notez la présence d’espaces verts et aménagements extérieurs
  • L’accueil et l’attitude du personnel vis à vis des pensionnaires
  • La présence (ou pas) de dispositifs de sécurité et/ou de surveillance

Demandez : 

  • Quel est le ratio résidents/personnel ?
  • Quelles sont les heures de visite?
  • Quels sont les horaires de lever et coucher ?
  • Quelles activités les proches peuvent-ils partager avec leur proche ?
  • Quel type de sorties sont prévues et autorisées ?
  • Comment peut-on joindre les aides soignants en interne et en externe ?
  • Qui s’occupe des repas ? Que prévoient-ils en cas de régime particulier ?
  • Quelles sont les animations proposées et à quelle fréquence ?
  • Est-il possible d’assister à des offices religieux à proximité ?
  • Pour les Maisons Médicalisées : Les aides soignants sont-ils agréés ? Combien sont-ils ? Quelles sont leurs qualifications (infirmière, aide-soignant, kinésithérapeute, …)? Assurent-ils une continuité des soins la nuit et le week-end ? L’équipe est-elle formée aux soins palliatifs ? Vers qui se tournent-ils en cas d’urgences gériatriques ? Un accompagnement est-il prévu en cas de décès ?

Bon à savoir : Ces maisons sont de plus en plus surveillées, respectent des lois strictes et font régulièrement l’objet de contrôles.