comment bien utiliser son argent

Comment bien utiliser son argent ?

Dis-moi qui tu es, je te dirai quoi faire de ton argent.

Au risque de verser dans le chapelet d’aphorismes, il est de mon devoir de vous en citer un autre : connais-toi toi-même. C’est même un ordre ! Ce caractère comminatoire est tout simplement dû au fait qu’une directive européenne oblige tout intermédiaire financier à établir le profil d’investisseur de son client. En principe, il vous est impossible de procéder à un investissement qui ne correspond pas à ce profil, c’est-à-dire à vos besoins réels. Si certains d’entre vous se disent : « mon profil, je m’en f… », ça ne changera rien. L’intermédiaire financier auquel vous vous adressez ne vous vendra pas ce que vous demandez. Et pour cause : il s’exposerait, en cas de pépin, à des sanctions dissuasives.

Vous voulez tout fairevous-même ?
 Soit, mais c’est à vos risques et périls. Si vous y arrivez. Beaucoup de banques disposent de mécanismes qui bloquent sur Pc Banking les ordres qui ne sont pas conformes au profil d’investisseur de celui qui prétend les exécuter. Bon, il y a toujours moyen de passer à travers, mais on ne peut pas non plus vous empêcher d’acheter une jupe trop étroite ou un costume trop grand. Tant pis pour vous.

Pourquoi est-ce si important,
 au point que l’union européenne 
s’y soit intéressée ?
 Parce que les placements et la gestion d’un patrimoine reposent sur un arc en plein cintre dont les deux côtés sont opposés. Ce qui se conçoit bien en architecture est moins évident dans le domaine financier : vous, vous voulez un produit, un conseil personnalisés ; le banquier, lui, propose des formules standards. sauf si vous avez les moyens. Et encore. Même les banques privées, des plus connues aux plus discrètes, recourent à des produits standards, des fonds par exemple. Bref, comme le client est roi, c’est en principe le produit et le service personnalisés qui doivent l’emporter. Commencez donc par établir ou par mettre à jour votre profil d’investisseur. Soit avec votre banquier, soit sur internet1.

Ce travail préliminaire accompli, écoutez ce qui se dit, lisez ce qui s’écrit, mais faites dès l’abord un premier tri :

Sur la base du temps. Il est exclu d’investir en Bourse, à moins d’avoir le tempérament spéculateur, si l’on a moins de dix ans devant soi. Attention, pendant ces dix ans, vous devez être à même de vous passer de l’argent ainsi placé, exactement comme si vous l’aviez mis dans une urne scellée – ce qui ne vous empêche nullement de le (faire) gérer, nuance !

Sur la base du risque. Vous acceptez de prendre un peu de risque ? Allez en Bourse; vous ne voulez pas prendre de risque ? Sachant toutefois que le risque zéro n’existe pas, optez pour les produits financiers à revenu fixe, obligations, comptes bancaires ;