atins brésil

La ferme de Georges à Atins : un séjour en pleine nature au Brésil

Imaginée par l’architecte d’intérieur belge Yorick Piette, la décoration de cette ferme, devenue hôtel de luxe, est une ode à la verdure environnante. Un havre de paix en lisière du magnifique parc national des Lençois Marenhenses, tout près d’Atins, dans le nord-ouest du Brésil. Découverte.

C’est dans l’état de Maranhão au Brésil, en lisière du parc national des Lençóis Maranhenses, un écosystème unique au monde, gigantesque désert côtier d’une superficie de 1.550 km2 qui offre à perte de vue un contraste sublime entre dunes et lagunes d’eau douce, que se trouve le village d’Atins. Dans cette bulle en dehors du temps, on découvre un lieu qui ne ressemble à aucun autre dans le village: la Ferme de Georges.

Implantée en bordure du parc national, la végétation y est omniprésente et immerge les visiteurs dans un petit paradis, loin de tout tumulte. Les sept chalets qui composent la ferme ont été conçus pour s’ouvrir vers l’extérieur tout en offrant quiétude et intimité. Construits à l’aide de briques fabriquées à la main, ainsi que de bois et de feuilles de palmier séchées au soleil (la palha), ils mettent en valeur des matériaux locaux et rendent hommage à l’architecture de la région. Les charpentes en bois exotique et les toitures en palha contrastent tout en douceur avec les murs d’un blanc resplendissant. La ventilation naturelle des pavillons ainsi que leur implantation annihilent toute sensation de frontière entre l’extérieur et l’intérieur, tout en assurant une certaine communion avec la nature environnante. Séparées par des massifs végétaux naturels, chaque suite dispose de son propre jardinet. Les quelques courbes architecturales font pour leur part écho aux dunes et lagunes des Lençóis Maranhenses.

atins

Au cœur de la ferme se trouve le forum, pensé comme un espace de rencontres où les instruments de musique côtoient le bar. De larges sofas très cosy invitent au délassement après une journée remplie de découvertes. Un service personnalisé se charge d’organiser les activités du lendemain, tout cela autour d’un cocktail local que l’on sirote avant de se diriger vers le restaurant qui propose une cuisine régionale et internationale, principalement basée sur les ressources produites par la ferme. Son potager bio ainsi que sa rizière rendent l’expérience culinaire particulièrement authentique et savoureuse.

Une halte paradisiaque au coeur d’Atins

À la Ferme de Georges, les aménagements intérieurs invitent à la détente et à la contemplation. Tout respire ici ce qu’on pourrait qualifier de « minimalisme exotique ». La décoration se veut discrète et mise sur quelques éléments clés. Il faut dire que la nature environnante est si riche qu’elle se charge immédiatement de plonger les visiteurs dans une atmosphère fascinante. Pour assurer une ambiance à la fois chic et reposante, les essences de bois local règnent en maîtres et se conjuguent parfaitement avec les larges pans de mur blanc. Ce mariage intemporel est rehaussé par quelques touches de couleur provenant d’éléments chinés au Brésil et, pour quelques uns d’entre eux, en Europe. L’art indigène s’y exprime aux travers d’objets du quotidien tels que des instruments de musique et des étoffes de la région. Dans les chalets, la literie privilégie la clarté et la simplicité. Aux murs, quelques tableaux ainsi que de nombreuses appliques murales tressées à la main. La palha, encore elle, ressource inépuisable au nord-est du Brésil, est largement détournée pour la confection d’objet usuels, à l’image de corbeilles, de chapeaux ou encore d’abat-jours pour lampes de chevet. De quoi assurer une lumière chaleureuse, rehaussée par de magnifiques jeux d’ombres projetés au mur. À l’extérieur, les murs immaculés magnifient une végétation luxuriante. La beauté des bois exotiques est mise en valeur par l’utilisation systématique d’huiles pour les préserver car lorsqu’il ne pleut pas, c’est souvent du soleil dont il faut se protéger à Atins.