Les Parcs naturels de Wallonie, lieux de conservation et de transmission

Riches de leur biodiversité, de leurs paysages, de leur patrimoine naturel et architectural et de leurs initiatives en matière de préservation du milieu, les Parcs naturels de Wallonie abritent une flore et une faune diversifiées. A chacun de prendre conscience de la beauté de ce patrimoine et de devenir plus responsable de son milieu de vie.

Par Patricia Massange

Les Parcs naturels de Wallonie se positionnent en modèle de développement durable entre l’homme et la nature. C’est dans l’Est de la Belgique, autour de la réserve naturelle des Hautes Fagnes, qu’en premier est apparu le désir de développer harmonieusement le territoire grâce à la création d’un Parc naturel. L’idée était de gérer durablement un territoire en prenant le pari que l’homme peut développer ses activités tout en préservant une flore et une faune souvent précieuses, en prenant en compte la qualité de son cadre de vie et en gérant durablement ses ressources. Petit tour de Wallonie…

Au fil des années, la Wallonie a développé un ensemble de 10 Parcs naturels, couvrant des territoires ruraux habités, des paysages remarquables et une flore et une faune diversifiées. Un Parc naturel est constitué de plusieurs communes qui s’associent pour mettre en œuvre des projets de développement durable fondés sur la protection et la valorisation de leur patrimoine naturel et culturel.

Parc naturel Hautes Fagnes-Eifel

Life-magazin1

Créé en 1971, ce parc est le plus ancien mais aussi l’un des plus vastes et le plus emblématique des dix Parcs naturels wallons. Avec ses 72.000 hectares, il offre des étendues de landes protégées qui font sa réputation. Il s’étale sur près de 12 communes et est divisé en six zones naturelles dont quatre en Wallonie. Au nord-ouest s’étend l’Avant-Pays Fagnard, dominé par l’élevage de vaches laitières et les forêts. A côté, les Hautes-Fagnes voisines constituent une région de tourbières unique en Europe. Puis, au sud, il y a la Haute Eifel avec ses hautes collines boisées et la pittoresque Vallée de l’Our. www.botrange.be

Le Parc naturel des Vallées de la Burdinale et de la Mehaigne

life-magazine2

Aux confins des provinces de Liège, Namur et du Brabant wallon, quatre entités de la Hesbaye liégeoise (Braives, Burdinne, Héron et Wanze) sont réunies, depuis 1987, dans un Parc naturel formé autour du confluent des rivières Burdinale et Mehaigne. Si vous aimez vous balader, si vous êtes adepte de la randonnée ou si vous préférez les promenades guidées, quiétude et émerveillement sont au rendez-vous de chacune de vos foulées. Participez aux nombreux événements dédiés à la gastronomie régionale tels le Marché du Terroir & de la Nature et la Fête des Pommes & Poires (3ᵉ dimanche d’octobre). Ou partez à la découverte du Jardin des Plantes de Pitet, un jardin patrimonial avec une collection d’environ 250 plantes. www.burdinale-mehaigne.be

Le Parc naturel de la Vallée de l’Attert

Situé entre Arlon et Martelange, ce parc occupe une zone charnière entre la forêt d’Anlier sur le sol ardennais et les célèbres cuestas du Pays Lorrain. Créé en 1994, il est le plus petit des Parcs naturels. La Vallée de l’Attert est un endroit de détente, propice au tourisme vert. Les promenades balisées constituent un bon moyen de découvrir les différents paysages et les 17 villages et hameaux de la vallée. La Maison du Parc naturel accueille le centre de visite « Voyage au cœur de l’Attert » qui, à travers son parcours découverte, présente plus de 200 millions d’années d’histoire géologique et naturelle. Des visites combinées permettent de lier culture et nature. www.aupaysdelattert.be

Parc naturel des Plaines de l’Escaut

life-magazine3

Entre Tournai, Mons et la frontière française s’étend une vaste plaine alluviale où de fragiles écosystèmes, une ruralité en plein essor et un tourisme respectueux cohabitent sous l’égide du Parc naturel, créé en 1996, et de ses six communes affiliées. Ce pays de plaines est composé en grande partie de forêts et de zones humides. Il se présente comme un dédale de cours d’eau, zébré de bandes de terres agricoles et horticoles. Modes de découverte conseillés : paysager, gastronomique, sportif, patrimonial, naturaliste, ornithologique… www.plainesdelescaut.be

Le Parc naturel du Pays des Collines

Capture d’écran 2015-10-15 à 11.06.58

A deux pas de Tournai, le Parc naturel du Pays des Collines vous offre ses rondeurs, saveurs et folklore. C’est un pays de légendes, de bocages et de bosquets qui rehaussent le plat pays qu’est la Wallonie picarde. On y croise les sorcières d’Ellezelles, ses fidèles ambassadrices, et on y concocte brassins et fromages savoureux. Grâce à l’acharnement de nombreux habitants et décideurs, les Collines, devenues Parc naturel en 1997, sont source de belles découvertes et d’un tourisme durable. En bordure de la région flamande, ce Parc se caractérise par ses champs et son paysage vallonné, dont les massifs boisés habillent la majorité des sommets. www.paysdescollines.be

Le Parc naturel Viroin-Hermeton

life-magazine

Entre Mariembourg, Couvin et Givet coule le Viroin qui, en 1998, a donné une partie de son nom au Parc naturel Viroin-Hermeton. Cet espace protégé de la province de Namur s’étend sur la commune de Viroinval, entre deux régions naturelles, l’Ardenne et la Calestienne. Il est riche d’une faune et d’une flore subméditerranéennes étonnantes et diversifiées. Il est le siège de nombreuses activités d’éducation à la nature et de travaux de recherche dans les nombreux domaines des sciences naturelles et humaines : conférences, expositions, vergers conservatoires, PCDN (Plan communal de développement de la Nature) de Viroinval, Fête de la Bergerie, Festival du miel, de la pomme et des vins de fruits… www.pnvh.be

Le Parc naturel des Hauts-Pays

life-magazine4

Les Hauts-Pays offrent un concentré de dépaysement à 5 km à vol d’oiseau de Mons et à quelques encablures des villes industrielles de Valenciennes et Maubeuge. Cette petite Ardenne hennuyère ne culmine peut-être pas à plus de 200 mètres mais ses charmes très terre-à-terre rachètent largement la petitesse de ses sommets. Le parc naturel des Hauts-Pays, créé en 2000, se situe dans une zone qui compte plusieurs sites de très grande valeur biologique. Il constitue, pour beaucoup d’espèces végétales ou animales, leur ultime refuge au nord du sillon Sambre et Meuse. Certains de ses sites sont issus d’anciennes pratiques agricoles actuellement tombées en désuétude (prés de fauche extensifs, prairies humides avec alignements de saules têtards ou haies d’épineux). www.pnhp.be  

Le Parc naturel des Deux Ourthes

life-magazine6

Au cœur de l’Ardenne, ce parc voit depuis 2001 sa nature préservée et améliorée. Avec l’adhésion et la participation de la population de ses six communes (Bertogne, Gouvy, Houffalize, La Roche-en-Ardenne, Sainte-Ode et Tenneville), il a peu à peu assuré une cohabitation harmonieuse entre développement économique et rural durables. Ce terroir est principalement composé de hauts plateaux aux vastes paysages, de superbes vallées encaissées bordées de versants abrupts et boisés, de multiples petits sentiers longeant l’Ourthe ou de petits ruisseaux aux eaux claires… Autant d’atouts qui réjouiront les visiteurs en recherche d’une nature préservée ! www.pndo.be

Parc naturel Haute-Sûre Forêt d’Anlier

life-magazine7

Depuis 2001, ce parc s’articule autour du bassin de la Haute-Sûre et du massif forestier d’Anlier, dans la province du Luxembourg. Il est composé de vastes plateaux agricoles, du bassin de la Sûre, avec ses vallées de résineux, du massif d’Anlier au relief marqué, et de la Lorraine. Cette diversité offre un grand nombre de sites : zone humides, forêts feuillues, landes à bruyères… Tourisme de mémoire, randonnée, gastronomie, bol d’air et vues imprenables, le programme est aussi varié que le sont les paysages de ce Parc naturel, décors grandioses de découvertes simples et vraies. www.parcnaturel.be

Parc naturel de Gaume

life-magazine9

Dernier-né des Parcs naturels, créé en 2015, son territoire s’étend sur les communes d’Etalle, Florenville, Meix-devant-Virton, Musson, Rouvroy, Saint-Léger, Tintigny, Virton, ainsi que sur les sections de Rachecourt et d’Halanzy de la commune d’Aubange. Ce territoire rural est d’une grande richesse patrimoniale en termes de nature, d’architecture, de petit patrimoine, de paysages… Région agricole et forestière, la Gaume, partie romane de la Lorraine belge, cultive une culture singulière qui fait tout son charme. www.cuestas.be/parc-naturel-de-gaume/

Fédération des Parcs Naturels de Wallonie
Chemin du Moulin 3
6630 Martelange
www.fpnw.be