Détoxiner, détoxifier ou détoxiquer, 50 ans, conseils santé

Détoxifier, détoxiner ou détoxiquer ?

Qui n’a pas entendu parler de détoxication ou de détoxination… Nos arrière-grands-mères préconisaient déjà purges et disettes aux changements de saisons ou après les moments de liesse et de ripailles. En naturopathie, les différentes voies d’évacuation de l’organisme, telles que la peau, les reins, les poumons, les intestins ou encore le vagin chez la femme sont appelées émonctoires. C’est par ces voies que le corps élimine les excès de toxines ou de toxiques.

Article écrit par Carol Panne, Santé Nutrition Mag

La phytothérapie à l’aide de notre corps

La phytothérapie, utilise les plantes sous leurs diverses formes pour soigner. Elle constitue l’un des moyens les plus connus pour nettoyer l’organisme et soutenir les émonctoires. Que ce soit en infusion, décoction, homéopathie, teinture mère, macérat glycériné, poudre, gélule, comprimé ou huile essentielle, les plantes peuvent aider le corps dans son travail d’évacuation.

  • La peau est considérée comme le plus grand émonctoire du corps. Elle élimine les déchets métaboliques et les toxiques par l’intermédiaire des glandes sébacées et des glandes sudoripares. On peut l’aider dans cette fonction grâce aux plantes dites sudorifiques dont entre autres, la bardane ou la bourrache. Il en existe bien d’autres.
  • Les reins ont pour rôle d’évacuer les urines chargées en déchets. Les plantes qui soutiennent les reins sont appelées diurétiques. Parmi les plus connues dans cette famille, on trouve le pissenlit, le chiendent, l’airelle ou l’asperge.
  • Les poumons éliminent du gaz carbonique et des acides faibles à chaque expiration. Pour aider ces organes dans leur fonction excrétoire, on peut utiliser des plantes expectorantes qui dégagent les voies respiratoires : bouillon blanc, guimauve, mauve, plantain ou sauge sclarée. Parmi les huiles essentielles utiles, vous connaissez sans doute l’eucalyptus globulus ou l’eucalyptus radiata. Rappelons qu’il faut toujours utiliser les huiles essentielles avec prudence et en respectant les contre-indications ou les précautions qui y sont liées.
  • Si les intestins fonctionnent bien au quotidien, nul besoin de les stimuler excepté si l’on souhaite se nettoyer de manière un peu plus profonde. Il est nécessaire de faire la distinction entre les plantes laxatives et les plantes purgatives. Ces dernières sont utilisées en cas de constipation chronique ou opiniâtre (entre 5 jours et 1 semaine d’absence de selle). Les plantes laxatives ont une action plus légère. En font partie, la mauve, la bourdaine, la guimauve, la chicorée sauvage ou encore les graines de plantain (psyllium). Plus drastiques dans leurs effets, l’aloès, le lin (notamment son huile), la rhubarbe, l’huile de ricin ou le séné, appartiennent à la famille des plantes purgatives.
  • Le vagin est un émonctoire qui est surtout actif s’il existe des cycles menstruels. Cependant, d’autres excrétions s’effectuent en dehors de la période des règles. Les plantes qui stimulent le flux sanguin utérin sont appelées emménagogues. Parmi elles, citons l’achillée millefeuille, l’armoise commune, l’angélique, la matricaire ou le souci. Certaines d’entre elles régularisent les cycles.

3, 2, 1…Détoxifiez 

Détoxiner, détoxifier ou détoxiquer, 50 ans, conseils santé

On peut aider le corps à se nettoyer grâce à certains végétaux utilisés dans la cuisine de tous les jours. Voici quelques exemples :

  • Pour aider la peau, vous pouvez consommer du citron, de la réglisse et parmi les herbes aromatiques, notons l’utilité du thym.
  • Afin de faire fonctionner vos reins, pensez à utiliser des végétaux tels que les airelles rouges, l’ananas, l’artichaut, les asperges, le céleri, les choux, le cresson, les myrtilles, les oignons, l’ortie, la pêche, les poireaux, les pois chiches, la pomme, la pomme de terre ou le raisin. Agrémenter le tout de quelques herbes aromatiques comme l’aneth, l’oseille ou le persil sera parfait d’autant plus si vous buvez du thé vert.
  • Les végétaux à utilité culinaire qui agissent sur les poumons et qui aident à expectorer sont entre autres les choux, les dattes, les figues, la laitue, le navet, les oignons, la pomme et le radis noir. En plantes aromatiques, vous pourrez vous tourner vers l’angélique, le laurier, le thym ou l’origan et y ajouter un peu de piquant grâce au poivre noir ou au piment (draineurs des voies respiratoires supérieures et des sinus).
  • Les fruits et légumes aux vertus laxatives aideront vos intestins à fonctionner convenablement. Ils sont nombreux dans cette fonction : bette, prune, pruneau, oignon, cerise, oseille, raisin, pêche, épinard, framboise, figue, laitue, tomate, poireau, pourpier et rhubarbe. En assaisonnement, les graines de moutarde, l’oseille, l’huile de lin et l’huile d’olive feront l’affaire.
  • Cycles féminins et vagin chez la femme ne sont pas en reste. Leurs actions seront soutenues grâce au persil, à la muscade, au gingembre et à la racine de fenouil. L’assaisonnement peut être complété grâce au safran et la sauge officinale.

Il existe bien d’autres manières d’aider le corps à se détoxiner, à se détoxiquer ou à se détoxifier (ces termes sont tous plus ou moins synonymes).

Nous verrons cela dans un autre article : Aidons notre corps à se détoxiner