gingko

Les bienfaits méconnus du Ginkgo

Puissant allié au naturel pour notre santé et notre bien-être, le Ginkgo biloba L. fait partie des espèces en vie les plus anciennes au monde. Cet arbre très ancien aussi appelé arbre aux quarante écus, abricot d’or ou encore arbre des villes, prend ses racines sur nos terres il y a plus de 300 millions d’années. Sa survie à diverses ères lui confère un caractère sacré. Aujourd’hui, le Ginkgo est fréquemment utilisé en phytoembryothérapie pour ses nombreux bienfaits sur la santé.

Le Gingko est bon pour…

Le système circulatoire veineux, capillaire et artériel : Le bourgeon de ginkgo augmente la résistance des membranes artérielles. Cela permet donc de nous protéger contre l’artériosclérose. De plus, c’est un tonique veineux, artériel et lymphatique. On l’utilise principalement pour les problèmes de jambes lourdes, de retours veineux, de maux de tête d’origine vasculaire ou encore pour les varices et les hémorroïdes. Le ginkgo permet au sang de retrouver sa fluidité, son débit et son tonus.

Le système gynécologique : Étant donné qu’il permet au sang de retrouver une certaine fluidité, nous lui conférons également une action décongestionnante active sur le petit bassin. Il est dés lors très utile dès lors pour soulager les troubles menstruels.

Le système immunitaire : Le gingko est un merveilleux stimulant du système immunitaire. Son action permet la diminution de certaines inflammations et allergies.

Le diabète : En augmentant la libération d’insuline dans le pancréas, il permet de réguler les diabètes récents.

Le système nerveux : On lui reconnait également une action positive sur la qualité du sommeil ainsi que sur les symptômes d’anxiété et de dépression. Dans le cadre d’un suivi thérapeutique adapté, il pourrait tout à fait prendre la place d’anxiolytiques. Néanmoins, la prise en charge doit être réalisée par un médecin car la combinaison Gingko et inhibiteurs de monoamine oxydase n’est pas du tout recommandée.

Les qualités du Ginkgo en gemmothérapie sont nombreuses car,  comme son arbre, ses bourgeons sont puissants et sacrés. Son utilisation nécessite néanmoins les conseils d’un médecin ou d’un praticien en phytothérapie ou en santé naturelle. Selon certaines croyances, le Gingko peut aussi aider à traiter l’asthme, les acouphènes, Alzheimer, la démence, la DLMA (dégénérescence maculaire liée à l’âge), l’angine de poitrine, la dyslexie,… Comme toujours, des modifications d’hygiène de vie devront également être adoptées pour solutionner la plupart des problèmes de santé. Bien que la nature soit notre alliée, nous devons également prendre soin de notre corps par des habitudes de vie saine.

Source : Traité de gemmothérapie de Philippe Andrianne