dangers de la lumière bleue

Quels sont les dangers de la lumière bleue et comment s’en prémunir?

A mesure que les années passent, nous sommes de plus en plus nombreux à nous plaindre de troubles de la vision… Et cela ne va pas en s’améliorant depuis que nous vivons dans un monde « connecté » ! Si plus de 8 personnes sur 10 se plaignent des effets de la lumière bleue, combien prennent des mesures pour s’en préserver ?

Tout ce qu’il faut savoir sur les dangers de la lumière bleue pour y voir plus clair…

Les nouvelles sources lumineuses (LED, xénon, écrans numériques) représentent souvent un avantage au quotidien mais peuvent être néfastes lorsque les yeux sont mal protégés. Alors qu’une enquête européenne* révèle que plus de 83% des utilisateurs d’appareils de ce type se plaignent de gênes oculaires, seule la moitié des Belges a consulté son opthalmologue ces 5 dernières années. Les opticiens attirent notre attention sur le rayonnement supplémentaire (près de 40%) auquel nous sommes quotidiennement soumis. Il va sans dire qu’il est impératif de se protéger les yeux, de filtrer la lumière bleue et de faire contrôler régulièrement sa vue.

La couleur bleue du spectre de lumière visible est également appelée lumière à haute énergie visible (HEV). La lumière bleue est présente dans la lumière du jour, mais aussi dans les « nouvelles sources lumineuses » telles que les LED, l’éclairage au xénon, les ampoules à basse consommation et le rayonnement des écrans numériques. Tandis qu’ils prennent de plus en plus de place dans notre quotidien, ils diffusent également une trop grande quantité de lumière bleue. Bien qu’étant un phénomène naturel, c’est bien une exposition trop importante à la lumière bleue qui peut avoir une influence négative sur notre vue et notre horloge biologique. Outre une fatigue anormale des yeux et une réduction des contrastes, l’excès de lumière bleue peut entraîner une vision floue. Plus grave encore, il est scientifiquement prouvé qu’elle ralentit la production de mélatonine, une hormone qui favorise l’endormissement. Avec pour principale conséquence des troubles de la qualité du sommeil, l’impact peut se prolonger avec un réveil difficile et une fatigue visuelle ressentie durant la journée. On n’échappe donc pas à l’influence de la lumière bleue… un phénomène qui va de pair avec l’utilisation croissante des nouveaux médias numériques.

Quelles solutions ?

Heureusement, il existe une solution pour réguler la profusion journalière de lumière bleue. Il est facile de filtrer très précisément cette onde du spectre entier. Il existe des verres dotés d’une couche filtrante additionnelle. C’est une solution très efficace et fiable. Il existe aussi différentes applications numériques comme “Twilight” que vous pouvez installer sur votre Smartphone ou votre tablette. Elles ajustent l’intensité lumineuse en fonction de votre rythme biologique (la lumière bleue est uniquement filtrée en journée et en soirée, pas le matin).