Peut-on encore porter une minijupe à 50 ans ?

photo femme portant mini jupe

La minijupe révolutionne nos dressings depuis 50 ans! Si elle fait toujours fureur chez (et sur!) les jeunes femmes, peut-on encore la porter sans risquer de paraître vulgaire? 

Par Magali Duqué et Estelle Roelens

La mini, 50 ans de débat

Bien plus qu’une mode, la minijupe apparaît dans les années 60 comme un symbole de liberté ! Cette innovation, nous la devons à Mary Quant, une styliste londonienne qui ose la coupe au-dessus du genou. Très vite, le petit bout de tissu fera grand bruit… jusqu’à atteindre les hautes sphères de la Couture lorsque Courrèges présente sa ligne de minijupes en 1965. La mode subit alors une véritable révolution. En dévoilant leurs jambes, les femmes brisent un tabou : elles crient haut et fort leur indépendance et s’affichent fières de LEUR corps ! S’ensuivra un défilé de minijupes dans les villes qui suscite à la fois étonnement, envie et/ou réprobation. Un perpétuel débat… entre ceux qui la jugent provocante et ceux qui militent pour ce qu’elle représente.

Stop aux préjugés

Son Histoire a elle seule nous interdirait de la proscrire… Tâchons toutefois de respecter certains codes. Bien sûr que toute femme peut porter une minijupe… pourvu qu’elle s’y sente à l’aise. Aujourd’hui, le nombre impressionnant de modèles sur le marché nous offre la possibilité de trouver notre bonheur. Bien choisie, elle a même des effets bénéfiques sur notre confiance en soi en nous donnant tout simplement l’air irrésistible. Comme une ode à la féminité, on l’assume donc… mais pas à outrance. Et ce, même avec le body d’Elle McPherson.

Où, quand, et comment la porter ?

Vous remarquerez que la question ne semble se poser qu’en été… Or, pour le côté pratique, la minijupe n’est pourtant pas ce qu’on recommanderait par forte chaleur. (Combien de fois ne nous sommes-nous pas brûler les fesses sur le cuir d’une décapotable ou sur le tabouret d’un bar de plage ?). Plus sérieusement, la minijupe, oui, mais pas à tout prix. Si on peut la porter les yeux fermés en vacances les pieds dans l’eau… A la ville, on la porte sur du plat (avec une préférence pour les spartiates, le grand hit de l’été). Jamais avec un décolleté plongeant, c’est pas bon chic bon genre du tout. Et toujours avec des gambettes impeccables : soit bien hydratées ou huilées avec une solution sèche, parfaitement épilées, et surtout déjà un peu bronzées (quitte à s’aider avec de l’auto-bronzant).  Enfin, on insiste aussi sur le fait que la mini n’a pas que sa place sous les rayons du soleil. Elle est même souvent plus élégante en hiver, avec un gros col roulé et des bas opaques. Vous n’aimez pas/plus montrer vos jambes ? Les jupes midi ou longues s’invitent partout cet été… en ville comme à la plage, de jour comme en soirée. Bref, c’est vous qui voyez !

 

Vous aimerez aussi: comment porter les baskets blanches?