Comment porter des cuissardes à 50 ans ?

photo femme portant cuissardes

Oserons-nous succomber à la grande tendance automne-hiver ? Depuis que le thermomètre affiche des températures hivernales, les cuissardes courent les rues. Oui mais… peut-on encore se les permettre à 50 ans ou plus sans paraître vulgaire ? Finalement, ce n’est pas tant une question d’âge mais plutôt de qui et comment on les porte ! Nos conseils pour un jeu de jambes féminin, sexy (juste comme il faut!) et élégant à la fois.

Par Magali Duqué

Quel modèle ?  

Sans hésiter, on fuit les modèles qui baillent pour ne pas ressembler au Chat Botté… On préfère la cuissarde « seconde peau » qui enveloppe la jambe et qui ressemble, de loin, à un legging. Dans tous les cas, on se méfie des bouts trop pointus.

En matière de hauteur, pas de demi-mesure. D’un côté on oublie les trop petits talons qui tassent l’allure et vieillissent, de l’autre on évite les talons vertigineux (d’abord pour notre confort mais aussi pour ne pas tomber dans la vulgarité !). L’idéal ? Un talon de 6 ou 7 cm ou une version plate. Mais ce n’est pas  le même usage ni la même praticabilité.

Quelle couleur ? De préférence, on les choisit noires ou dans une teinte foncée (comme du gris ou du marron foncé) pour allonger la jambe. Les teintes naturelles sont aussi très jolies bien que plus difficiles à porter en cette saison.  On la préfère simple, sans trop de détail et assez moulante. En daim, elles sont plus passe-partout. Ne sombrez pas dans le tape à l’oeil  pour ne pas tomber dans la vulgarité (souvenez-vous de Julia Roberts dans Pretty Woman!).

Pour qui ? Non, il n’y a pas que les tops d’1m80 qui peuvent se les permettre ! Elles conviennent aussi aux petits gabarits bien proportionnés. Mais si vous êtes ronde ou que vos cuisses ne sont pas toniques, il vaut mieux passer votre tour.

Avec quoi ? En journée, elles se portent avec une tenue sage : une robe pull avec un col roulé, une jupe crayon au genou, une robe midi… Cela fonctionne aussi sur un pantalon sombre près du corps. Le soir, on  peut exagérer un peu avec une robe ou jupe fendue mais jamais – au grand jamais !- avec une mini moulante ou patineuse, c’est trop sulfureux ! Enfin, à la nuit tombée, on peut mettre l’accent sur de jolis bas ou même un collant fantaisie sans complexe. La mode, c’est fait pour se faire plaisir après tout !

Dior, Bottes en veau velours noir, 1.350€
Primark, Bottes noires, 23€
Prada, cuissardes rouges, 850€
What For (chez Sarenza), bottes noires, 250€