je ne suis pas une potiche

« Je ne suis pas une potiche » : l’art qui s’engage

Lancée il y a quelques mois, la collection de potiches de Dominique Degueldre fait parler d’elle : outre la dimension artistique, c’est un véritable message qu’elle véhicule.

Reading Time: < 1 minute

C’est un manifeste que Dominique Degueldre a créé fin 2017 pour le respect et l’égalité homme/femme. Avec un clin d’œil évident à René Magritte, « Je ne suis pas une potiche » est né de cette volonté de voir un jour une société où le respect de la femme et son droit à être femme sont de mise.

C’est sur la porcelaine de Limoges (d’appelation contrôlée) que l’artiste jette son dévolu pour ses créations, et on en a découvert le fruit en mars de cette année. Aujourd’hui, on parle d’elle à New-York et au Japon avec ses quatre collections. De sa version basique non numérotée et plus abordable, à la version personnalisée ou la version dorée, elles font fureur. Elle expose d’ailleurs jusqu’au 11 septembre à Paris à l’occasion du salon Maison & Objet.

Par ailleurs, elle mène son action jusqu’au bout puisqu’une partie des bénéfices est reversée à l’association Maison maternelle du Brabant Wallon, qui prend en charge les femmes en détresse, avec ou sans enfant. Chaque année, une autre association sera choisie…

Une belle initiative qu’on salue et en plus… c’est beau.

www.jenesuispasunepotiche.be