havre

Quand l’art s’invite au Havre

Encore « un été au Havre » qui promet bien des surprises ! Dès l’ouverture de la saison, une grande exposition s’invite à la fête sur le thème de l’architecture. Pour l’occasion, des artistes internationaux métamorphosent la charmante commune à l’image de leur imagination…

Reading Time: 2 minutes

« Un été au Havre », une attraction touristique à ne manquer sous aucun prétexte !

Pour cette 3e édition très attendue, le Havre (situé à 4 heures seulement de Bruxelles) a bien l’intention de marquer les esprits. En accueillant des artistes de tous horizons pour laisser libre cours à la liberté d’expression, c’est l’architecture très atypique de la région qui est pointée du doigt cette année. Longtemps considéré comme un « laboratoire architectural » à cause du fameux béton d’Auguste Perret, de l’œil visionnaire de Jean Nouvel, ou des éruptions d’Oscar Niemeyer, cette ville moderne est un terrain de jeux des plus inspirants pour les férus d’art…

Ses rues, bâtiments, places et monuments vont devenir l’objet de travail d’une horde d’artistes sans limites qui utiliseront la ville comme une salle d’exposition à part entière, un véritable musée à ciel ouvert. Un univers enchanteur et décalé, plein d’humour et d’extravagance. L’objectif ? Epater petits et grands… et éveiller la curiosité face à une ville haute en couleur. Une expérience sensationnelle à vivre sous la splendeur d’un été à son comble, du 29 juin au 22 septembre. L’occasion de prévoir un petit détour direction la côte normande pendant ses vacances…

Une imagination débordante

Stephan Balkenhol monopolisera les balcons de la rue de Paris avec ses personnages intrigants. Dans les jardins suspendus, on aura la chance d’admirer les gigantesques racines émergeant des profondeurs de la terre de Henrique Oliveira. Il y aura aussi Susan Phillipsz qui promet de projeter le souffle de la mer et de son propre corps au sein de l’église Saint-Joseph. Antoine Schmitt ouvre l’imaginaire à des formes de vies alternatives ayant pour habitat les cheminées de la Centrale EDF.

Le directeur artistique, Jean Blaise, et les organisateurs de la manifestation garantissent un panel de rencontres et de folles aventures qui n’attendent que le grand public pour se dévoiler au grand jour.

Une ville en carton 

Cerise sur le gâteau, pour bénéficier d’une opportunité qui ne laissera personne indifférent, l’artiste Olivier Grossetête vous propose de participer à la réalisation de son œuvre pour cette édition toute particulière. En effet, le créateur sollicite l’aide du public pour bâtir ensemble les Citées Oubliées, une ville en carton de la hauteur des plus grands bâtiments du Havre ! Cette cité éphémère sera dévoilée le jour du lancement de « Un été au Havre », le 29 juin, et entièrement détruite le lendemain ! De quoi s’en prendre plein les yeux… face à une scène digne d’une pièce de théâtre. Une expérience unique au monde, gratuite et ouverte à tous !

En plus de ces trois mois d’événements épatants, le Havre remet le couvert avec l’exposition « Dufy au Havre » au MuMa jusqu’au 3 novembre, le très attendu festival Moz’aïque (musiques du monde) du 17 au 21 juillet et le week-end de la glisse (dernière étape du Festival International des Sports Extrêmes) du 23 au 25 août. De quoi se divertir au Havre tout au long de l’été…

Plus d’infos sur www.uneteauhavre.fr.

Crédits Photo : Milwaukee


© Fiftyandme 2021