teint lumineux

Comment avoir un teint lumineux ?

L’hiver, le manque de luminosité, de sommeil, le stress, la pollution,… ont souvent raison de notre teint vitaminé. Avec ces conseils éclairés et les dernières nouveautés pour apprivoiser la lumière, dites « Adieu » à la grise mine !

Reading Time: 6 minutes

L’éclat, le meilleur anti-âge ?

« Je commence à m’habituer aux rides d’expression qui ponctuent mon visage. C’est la nature des choses et j’aime penser que j’ai gagné chacune d’elle, par les nombreux combats que j’ai menés dans ma vie… Par contre, je ne supporte pas quand quelqu’un m’accueille au bureau en me demandant si je me sens bien parce que j’ai mauvaise mine. Cela me met mal à l’aise pour toute la journée », témoigne Caroline, 51 ans. Et pour cause, nos joues ternes ne trahissent pas les années passées ici-bas, mais renvoient l’image d’un malaise physique ou psychique, à l’encontre d’une valeur centrale véhiculée par notre société : la santé.

Le mode de vie sain étant devenu la norme, par l’alimentation, le sport, la détente… Dans ce contexte, la luminosité, tout le monde la recherche, à tous les âges, et pas seulement au moment de poster un selfie. La cosmétique s’est bien entendu penchée sur le trajet que parcourt la lumière solaire ou artificielle dans la peau. « Elle est arrêtée par la couche cornée, donc la couche très superficielle de l’épiderme et puis renvoyée de manière homogène s’il n’y a pas de taches pigmentaires ou de rougeurs par exemple », explique Christine Montastier, directrice de la communication scientifique chez Helena Rubinstein.

À tel point que les laboratoires s’intéressent beaucoup à cet aspect de la beauté « très lié au regard des autres ». La mauvaise mine est la première chose qui dévalorise socialement.

Quels actifs pour un teint lumineux ?

Prodigy CellGlow de Helena Rubinstein vise l’éclat, comme un anti-âge « La plupart des produits sur le marché recherchent l’éclat en travaillant sur l’hydratation immédiate via la glycérine par exemple. Et ils améliorent la transparence de la couche cornée en créant une desquamation forcée, donc un gommage pour éliminer les cellules mortes de peau. Les peaux âgées sont souvent ternes parce qu’elles gardent trop de cornéocytes. Beaucoup de soins comportent aussi de la vitamine C, qui donne déjà un coup de frais par sa légère coloration orangée.  Notre nouvelle gamme a été développée avec l’équipe du professeur Lemaître, directeur de recherche à l’Inserm (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale).  Selon lui, « Nous naissons avec un programme génétique. Avec les années et le stress oxydatif, les cellules se déprogramment petit à petit et des cellules sénescentes apparaissent, sécrétant des molécules qui endommagent l’environnement cellulaire. Le début d’un cercle vicieux qui affecte le renouvellement de l’épiderme et la régénération de ses tissus, avec pour conséquences, un teint terne, une perte de densité, l’apparition de taches et d’une sécheresse cutanée. Notre objectif est donc de reprogrammer ces cellules et d’inhiber leur action délétère, tout en les redynamisant. » Parmi de nombreux actifs testés pour cette mission, la fleur d’edelweiss a été retenue. Elle vit à 3000 m d’altitude et subit le vent, le froid, le soleil… : ses cellules souches sont très riches en éléments de défense et en éléments de croissance.

Des textures magiques qui donnent le teint rosé !

Avec leurs effets d’optique (‘soft focus’ qui floue les imperfection et lisse l’épiderme), leur couleur rose, leurs micropigments réflecteurs de lumière, les textures des soins sont à même de donner des résultats immédiatement visibles pour les consommatrices impatientes. Une façon de se rapprocher du maquillage qui peut gommer une nuit courte par un fond de teint ‘éclat’ ou un enlumineur performant. National make-up artist Yves Saint Laurent en Belgique, Paul Van Rompaey souligne l’importance du rose – la teinte la plus dégrisante  – en hiver. « Tout est plus sombre, y compris les vêtements que l’on porte souvent en cette saison. Le rose est la couleur du sang qui coule dans nos veines et qui transparaît quand on a la peau fine.

Le rose qu’on retrouve souvent dans les blushes n’est chaud ni froid, il va à tout le monde. Une simple touche de (bois de) rose sur le visage apporte énormément de fraîcheur, même de manière extrêmement fine, quasi imperceptible sur le haut des pommettes et en soupçon sur les paupières. Utiliser des enlumineurs sur le haut des tempes ou des joues dans des tonalités de beige est aussi très recommandable. Chez Yves Saint Laurent, Touche Eclat reste l’outil indispensable pour éclairer ou gommer les zones d’ombres en journée de façon naturelle.

« C’est de la lumière imperceptible, sans nacres. On l’applique au-dessus et en dessous du sourcil, sur le pli nasogénien, sur les coins de la bouche, l’arc de cupidon,… Comme anticernes haute couvrance, on a Encre de Peau. Mais on n’avait pas de produit qui combine lumière et correction de la couleur des cernes. Raison pour laquelle on a lancé Touche Eclat High Cover. Il peut s’utiliser seul, sans fond de teint, ce qui est toujours plus difficile avec un concealer, et il ne marque pas les rides, donc il peut aussi servir à atténuer des petites imperfections. »

Professionnel du maquillage, Paul souligne également l’importance d’une hydratation renforcée en hiver, alors qu’on vit beaucoup à l’intérieur, dans des atmosphères chauffées. « Je recommande de faire très régulièrement des masques hydratants pour préserver l’éclat, parce la peau est abîmée par les conditions hivernales. J’évite aussi la poudre solaire l’hiver, je préfère les textures onctueuses, les fonds de teint fluides, même plus couvrants. Un produit appliqué le matin va avoir un effet plus sec sur la peau dès la fin de la matinée. On n’est plus obligés de poudrer pour fixer, comme avant. »

Et les massages dans tout ça ?

Une autre façon de ramener l’éclat au milieu du visage, c’est d’appliquer ses soins en se massant doucement. Légers tapotements, effleurements, pressions stimulent la microcirculation qui ralentit avec l’âge, relancent l’irrigation de l’épiderme et favorisent la pénétration des actifs.

En institut, le massage du visage peut également apporter un coup d’éclat immédiat. Ainsi le soin Wakado, proposé par Annayake chez Planet Parfum1 et inspiré du massage traditionnel japonais Kobido. Apparu dès le 15e siècle, le Kobido est très codifié et règlementé au Japon. « Trois niveaux de pratique existent : l’élève, le praticien et le maître. Pour atteindre ce degré d’excellence, il faut de nombreuses années », détaille Pierre Baudoux, formateur de la marque française d’influence japonaise. « Nous avons mis au point un soin qui s’en inspire. On travaille sur les méridiens du visage, ce qui permet de ralentir le vieillissement cutané et de relancer les mécanismes de défense contre le relâchement tissulaire. Ce massage permet d’optimaliser l’utilisation de nos soins anti-âge. Son action fortement drainante et stimulant la microcirculation apporte beaucoup d’éclat. »

Les différentes étapes du Soin Wakado :

  1. Après un double nettoyage de la peau, avec la crème démaquillante puis la mousse nettoyante de la marque, la lotion est appliquée sur peau humide et l’excédent épongé avec un mouchoir en papier. Très doux, le gommage commence à restimuler l’afflux sanguin, tout en débarrassant la peau des cellules mortes qui l’empêchent de respirer et de rayonner.
  2. Après le rinçage, la lotion est à nouveau appliquée pour apaiser l’épiderme. Très technique, le massage manuel met l’accent sur l’ovale du visage, les contours de la bouche et des yeux. Deux outils sont ensuite utilisés, un rouleau de jade dont la pierre fraîche tonifie et un ridoki dont les petits picots boostent encore davantage la circulation. Après un masque qui forme une pellicule et s’enlève d’une pièce puis l’application des soins adaptés à la peau, on constate visuellement le côté repulpant, tandis que les traits sont apaisés suite au travail sur les muscles et au drainage.

Le soin Wakado coûte 85€ et dure 90 minutes. Infos : planetparfum.com

Notre shopping spécial teint lumineux

Prodigy CellGlow de Helena Rubinstein.  Un anti-âge qui cible l’éclat. 340€ les 30 ml

teint lumineux

Soin Lumière Éclat Rosé – L’Intemporel Blossom – de Givenchy. Visage et yeux. Atténue les marques de fatigue, réhydrate et donne de la radiance sur mesure. 50€ les 15 ml.

teint lumineux

Touche Eclat High Cover de Yves Saint Laurent. N°5 Vanilla. Entre l’anticernes et l’highlighter, un correcteur lumineux. 39,50€.

Stick Glow 2 Go de Clarins – Duo Couleur & Lumière – Blush & Highlighter Duo. Sculpte et rehausse le teint en un twist. 35€.

L’Essentiel de Guerlain. Fond de teint Éclat Naturel, tenue 16 h. Un fini éclatant pour une formule contenant 97% d’ingrédients naturels. 55€.

teint lumineux

Dior Forever Skin Glow. Un teint vibrant sans brillance pendant 24 h grâce à des agents hydratants, des antioxydants et une poudre éclat. Disponible en 22 teintes. 52,70€.

L’Orchidée Corail de Sisley. Blush enlumineur au lys blanc. Un shoot vitaminé pêche rosé sur la peau nue ou sur le fond de teint. 84,50€.

teint lumineux