Interdépendance et solidarité au coeur du vivant

Reading Time: 2 minutes

Du 13 au 15 mai, est organisé à Bruxelles un symposium sur l’interdépendance et l’urgence de la solidarité avec l’ensemble du vivant sur la planète. Avec les interventions, notamment, de la primatologue britannique Jane Goodall, du moine bouddhiste français Matthieu Ricard, de l’ingénieur agronome belge et docteur en biologie Gauthier Chapelle…

Par Isabelle Blandiaux

shutterstock_49617541

« Cette planète m’a rempli de l’émerveillement de tous les êtres vivants, grands et petits. Nous ne pouvons pas ignorer cette terre qui nous entoure, qui nous nourrit, nous abrite, réapprovisionne nos corps et nos âmes et étend notre imagination ; où les animaux, les plantes, l’air, l’eau comptent pour nous. Nous sommes tous interconnectés, les gens, les animaux, notre environnement. Je crois à la possibilité d’un monde où l’on peut vivre en harmonie avec la nature, mais seulement si chacun de nous accomplit sa part pour faire de ce monde une réalité. Alors quand vous regardez en arrière votre voyage, votre vie, vous pouvez vraiment dire que vous faites la différence. » Ces paroles sages et émouvantes sont celles de la célèbre primatologue, éthologue et anthropologue Jane Goodall, 82 ans. Elle inaugurera le grand symposium ‘L’Interdépendance du monde vivant’ par un dialogue avec le docteur en génétique cellulaire et moine bouddhiste Matthieu Ricard le vendredi 13 mai à 20 h à Bruxelles sur le thème ‘Quand la science rencontre la philosophie’. Les prises de paroles se succéderont ensuite tout le week-end (Jonathan Balcombe, Claudine André, Laurent Ballesta, Yvan Beck, Gauthier Chapelle, Toni Frohoff, Monica Gagliano, Myriam Lefebvre) au Brussels44Center pour sensibiliser l’opinion.


Du vendredi 13 mai au dimanche 15 mai.
Brussels44Center
Boulevard du Jardin Botanique, 44
1000 Bruxelles.
Infos et tickets : www.interdependence2016.be

 


© Fiftyandme 2022