hommes au bord de la crise de nerfs

Hommes au bord de la crise de nerfs : un film épique

Sept hommes, qui vont tous mal dans leurs têtes, se retrouvent au fin fond du Vercors pour passer ensemble 4 jours de « Terre Happy ». Un stage en pleine nature dirigé par une coach aussi déjantée qu’efficace : Oméga..

Reading Time: 2 minutes

Et si le sexe fort n’était pas celui auquel on pense habituellement ? La question posée par le nouveau film d’Audrey Dana, Hommes au bord de la crise de nerfs. Une comédie qui démonte tous les clichés liés aux sexes. Sept hommes âgé de 17 à 70 ans se retrouvent pour partager une thérapie (Terre Happy) de groupe en pleine nature. Quatre jours au milieu de nulle part, sans réseau. Sept hommes aux parcours différents et que tout oppose. Sauf une chose : le sentiment d’être passé à côté de quelque chose. Un stage qui leur donne à découvrir une autre surprise : le coach est une femme. Et qu’importe la faiblesse de ce groupe de losers, elle est bien décidée à les aider à retrouver un peu de panache.

Les hommes ont peur aussi

Une comédie qui démontre que force et faiblesse ne sont plus l’apanage d’un genre en particulier. Pour son film Audrey Dana (réalisatrice de Sous les jupes des filles) a voulu savoir ce qu’attendaient les hommes d’un film qui parle d’eux. Et la réponse apportée par un échantillon d’hommes n’a pas manqué de l’étonner : « nous souhaitons qu’un film montre que nous aussi avons peur. » La réalisatrice a souhaité traiter ce point avec tact et humour : « j’avais à cœur qu’il y ait beaucoup de tendresse dans ce film. Si mon film était un organe, il serait un cœur palpitant. » De fait, on ne manque pas de s’attacher à ces hommes aux failles bien visibles.

Pour le casting, Audrey Dana a réuni une belle brochette d’acteurs, plutôt convaincants dans leurs rôles respectifs : Thierry Lhermitte, dans le rôle d’un vieux ronchon misanthrope. « Le fait que ce projet soit un film choral me plaisait beaucoup » explique-t-il. Mais aussi Michaël Gregorio, Laurent Stocker, Max Baissette de Malglaive, Ramzy Bedia, l’irascible (dans le film) Pascal Demolon ou François-Xavier Demaison. Un comique qui a gardé de bons souvenirs de ce tournage dans la nature du Vercors : « c’était un peu Koh-Lanta. Souvent, nous nous retrouvions enterrés vivants ou à nous baigner sous la pluie dans de l’eau glacée » Et dans le rôle de la coach Oméga, n’oublions pas une formidable Marina Hands. « D’emblée, ce qui m’a touchée, c’est ce sentiment de proximité avec le personnage d’Oméga. Je me suis identifiée à cette fille.» explique-t-elle.

Hommes au bord de la crise de nerfs : un film positivement humain

De cette Terre Happy, ces hommes vont sortir différents. Grandis et ouverts aux autres. Quant aux spectateurs, ils vont également éprouver ce sentiment d’apaisement moral. Comment, en effet, ne pas rire de ces gags orchestrés par cette bande de cabots. Un film empreint de bons sentiments. « Dans une époque qui va trop vite, où personne n’a plus le temps d’écouter l’autre, je trouve ce film bienvenu » conclut Thierry Lhermitte. Un avis complété par celui de Pascal Demolon : « Cette phrase , que prononce mon personnage, résume pour moi la vertu de ce film : ‘on oublie tout dans le bruit, on se souvient dans le silence.’ »

Un film à la sortie prévue le 25 mai prochain. Dans l’attente, vous pouvez déjà découvrir la bande annonce ici :


© Fiftyandme 2022