patrick dewaere

Il y a 40 ans Patrick Dewaere nous quittait

Peu connu des jeunes générations, Patrick Dewaere a pourtant marqué de son empreinte les souvenirs cinématographiques des quinquas d’aujourd’hui. Une star décédée le 16 juillet 1982, d’une balle tirée dans la bouche. Evocation.

Reading Time: 2 minutes

Avec sa moustache, l’air nonchalant de celui qui prend ses distances, et son sourire ironique, Patrick Dewaere a charmé plus d’une spectatrice. Un acteur qui n’a rien perdu de son charme, 40 ans après sa disparition. Comment ne pas l’évoquer avec émotion ?

Parcours d’un écorché vif

Marqué par des événements douloureux vécus dans l’enfance, Patrick Dewaere gardera toujours cette image d’ homme bien bâti, mais fragile aussi. Avec ce regard mélancolique, volontairement effacé derrière un caractère frondeur et provocateur. Malgré un talent indéniable, salué par le succès public, Patrick Dewaere ne sera jamais récompensé par la profession. Aucun César obtenu, aucune récompense à Cannes. « Ah les cons », pourrait-on dire ! Une blessure de plus pour cet abîmé de la vie, victime de pédophilie à l’enfance et d’excès de substances néfastes. Un fauve, comme le qualifie son biographe Enguerrand Guépy. Le 16 juillet 1982, déçu par la vie, trompé, l’acteur se donne la mort d’une balle de carabine tirée dans la bouche. Paradoxe, cette carabine était un cadeau reçu de son grand ami Coluche, par ailleurs l’amant de sa femme. Patrick Dewaere n’avait que 35 ans. Et n’a pas pu montrer un nouveau pan de son talent. Pour le rôle principal dans le film Edith et Marcel de Claude Lelouch.
Un goût pour le cinéma, transmis à sa fille Lola Dewaere, bien présente sur le petit écran. Notamment dans la série Astrid et Raphaëlle.
Aujourd’hui encore, nombreux sont les acteurs à se réclamer de Patrick Dewaere. Comme Jean-Pierre Rouve, capable d’un jeu déjanté, qui passe du rire aux larmes. Mais aussi Vincent Lindon pour la sensibilité. Mais Patrick Dewaere ne sera pas remplacé de sitôt. Sur ce point, les critiques sont unanimes.

Une filmographie aux multiples facettes

De Patrick Dewaere, le grand public a surtout retenu Les Valseuses, film sulfureux joué avec Miou-Miou et Gérard Depardieu, film à scandale des années 70. Bon film, bien sûr, mais trop réducteur du talent de cet acteur capable de tout jouer. De faire rire comme dans Préparez vos mouchoirs ou Adieu Poulet, mais aussi d’émouvoir voire de faire pleurer. Comme dans Un mauvais fils, Série Noire, Beau-père… Il n’y a rien à jeter dans cette série de films, parfaits portraits de l’acteur à plusieurs facettes. Heureusement toujours diffusés sur les bonnes chaînes de télévision.

Cinq films incontournables de Patrick Dewaere

Difficile de résumer sans une certaine dose de subjectivité le talent de Patrick Dewaere en une poignée de films.

  • Tendre Poulet (Pierre Granier-Deferre, 1975)

  • Préparez vos mouchoirs (Bertrand Blier, 1978)

  • La meilleure façon de marcher (Claude Miller, 1976)
  • Un mauvais fils (Claude Sautet, 1980)

  • Le juge Fayard dit Le Shériff (Yves Boisset, 1977)


© Fiftyandme 2022