grands lacs

La tournée des grands lacs

Rallier le Lac Majeur depuis le Lac Léman, en passant au pied de l’Aiguille du Midi puis par le plus beau village du Piémont, tel est l’itinéraire retenu pour faire connaissance avec le SUV le plus sobre de sa catégorie.

 

Reading Time: 4 minutes

Le rendez-vous est fixé au lever du soleil à Chexbres, entre Lausanne et Montreux. La petite commune, qui compte pas moins de 25 ha de terres dédiés à la vigne, ne dispose pas d’un accès direct au Léman tout proche. Par contre, il suffit de gravir quelques rues abruptes pour jouir d’une vue imprenable sur le lac et les Alpes qui dominent le paysage. En lisière de la bien nommée route de la Corniche, la terrasse-lounge Le Deck offre un panorama époustouflant mêlant les vignes, les flots paisibles du lac et, au loin, les faîtes de stars de l’altitude que sont le Mont Blanc, la Tête d’Âne ou encore la Dent du Géant.

Assister au réveil de Phébus qui, avant de dévoiler l’intégralité de son visage, se mire d’abord dans le reflet du « lac de Genève », est un spectacle à ne pas manquer. L’horaire impose par contre qu’on prenne la route afin de rejoindre l’Aiguille du Midi avant 10 heures. Lausanne dans le dos, notre Lexus UX se lance à la conquête de l’A9, l’une des principales autoroutes en Suisse, qui relie le Jura vaudois à la ville de Sierre. À Martigny, on bifurque vers la France en direction de Chamonix.

grands lacs

Vue sur le vide

Culminant à 3.842 mètres dans le massif du Mont-Blanc, l’Aiguille du Midi est la plus haute du genre dans la région de Chamonix. Flanquée d’une tour qui porte des antennes de télécommunication, l’aiguille est le point d’arrivée d’un téléphérique dont la gare est située à 3.777 mètres d’altitude. Sans surprise, une fois débarqué là-haut, la vue est imprenable, d’autant plus depuis une cage de verre qui répond au nom de « pas dans le vide ». Outre une réelle sensation de… vide, qui risque d’en ébranler plus d’un, cette cage offre aussi un des meilleurs points de vue sur le Mont Blanc ainsi que sur les aiguilles Rouges et sur la chaîne des Aravis. Le verre utilisé, d’une épaisseur de 36 mm, peut supporter quelque 1.500 kg, résister à des températures de -40° ainsi qu’à des vents de plus de 220 km/h !

grands lacs

Le charme des vieilles pierres

Après une descente de plus de 2.700 m effectuée en moins de 10 minutes grâce aux deux tronçons desservis par le téléphérique de l’Aiguille du Midi, on retrouve le plancher des vaches ainsi que notre vaillant Lexus UX. L’immense écran de 7 pouces qui domine le tableau de bord nous invite à prendre la direction de Candelo, l’un des plus beaux villages du Piémont. Ce ricetto consiste en une structure fortifiée où la population locale stockait ses récoltes à l’abri des brigands. Il était aussi courant que l’on s’y réfugie en cas d’invasion. Candelo est, à ce titre, l’un des exemples les mieux conservés de ces structures médiévales typiquement piémontaises. Mordus de cuisine locale : Il Torchio 1763 est l’un des rares restaurants installés dans l’enceinte du village de Candelo. Une carte aux accents du terroir et des mets raffinés servis dans un décor qui vous renvoie plusieurs siècles en arrière.

grands lacs

Beauté majeure

Le clou du spectacle n’est plus qu’à une heure et demi de route. Biella dans le dos, la Lexus UX file vers Stresa en empruntant la Strada statale 142, puis l’A26, surnommée dans la région l’Autostrada dei Trafori (l’autoroute des tunnels). Sise au bord du Lac Majeur, Stresa est un lieu de villégiature cossu qui se caractérise par une série de superbes palaces d’époque, dont le majestueux Regina Palace, ainsi que par sa vue imprenable sur le lac et ses Îles Borromées. Perles du Lac Majeur, ces cinq îles portent le nom de la famille Borromeo qui a acquis les deux principales au 15e siècle. Elle en est toujours propriétaire aujourd’hui. L’Isola Madre, la plus grande, est couverte d’un incroyable jardin exotique tandis que l’Isola Bella, la plus célèbre, se caractérise par son château baroque bâti au 17e siècle. Ce dernier est notamment décoré de peintures murales et de tableaux de Léonard de Vinci.

Et la monture ?

La Lexus UX 250h propose un joli compromis entre un comportement serein et agréable, et une motorisation hybride particulièrement bien aboutie. En bonne Lexus, la nouvelle UX dispose d’un habitacle qui fait la part belle au confort. Ergonomie soignée, insonorisation poussée, sellerie bien dessinée qui offre un bon maintien et, surtout, une mécanique hybride qui brille par sa douceur et sa discrétion. Du coup, l’UX constitue l’une des meilleures machines à voyager de son segment. Même en mode Sport, les suspensions absorbent parfaitement les irrégularités des petites routes françaises. Et s’il n’est pas donné (les tarifs démarrent à partir de 34.990 €), l’avance technologique embarquée par le modèle justifie les moyens. D’autant qu’à la longue, sa fiabilité, son maigre appétit (un peu plus de 4 l/100 km) et ses faibles émissions de CO2 (moins de 100 g/km) ne pourront que vous procurer une tranquillité d’esprit à toute épreuve !