Repérage

Reading Time: 3 minutes

Manhattan HOLLANDAISE

C’est le plus grand port du monde. Rotterdam est aussi la ville de tous les possibles. Architecturalement parlant. Rendez-vous au Nhow Hotel, œuvre de Rem Koolhas.

 Par Raoul Buyle

 (2)-lobby-life-magazine

C’est le nouveau must-see des city-trips européens. Le Nhow Hotel de l’architecte Rem Koolhas s’inscrit dans un parcours architectural, véritable ADN de la ville de Rotterdam. Une promenade balisée par de nombreux éléments d’architecture contemporaine comme les maisons cubes (ou « maisons-arbres ») de Piet Blom qui sont associées à la tour de Blaak, surnommée « le Crayon ». Les bombardements allemands de la guerre ont amputé Rotterdam de sa cité. Le cœur de la ville souhaitait vraiment revivre et les urbanistes ont multiplié les projets et les réalisations en laissant libre cours à leur imagination.

(4)-nhow-hotel-rotterdam-life-magazine

Ce building de Rem Koolhas, «De Rotterdam », à l’architecture surprenante, comme en équilibre, s’ajoute aux œuvres des plus grands créateurs de la planète comme Norman Foster, Renzo Piano, Jean Nouvel ou Alvaro Siza, dont les constructions spectaculaires reflètent leurs formes originales dans les eaux du plus grand port du monde, à l’embouchure du Rhin et de la Meuse. En 2014, quand l’architecte hollandais revient dans sa ville natale, il ne passe pas inaperçu. Dans cet immense bâtiment, il crée son premier hôtel, véritable ode à la verticalité positive. C’est la troisième adresse du groupe Nhow après Milan et Berlin. Cet hôtel au luxe ultra contemporain, futuriste diront même certains, (re)met en lumière l’ancien quartier des docks, jusqu’alors mal famé et laissé en friche. Avec son immense terrasse qui surplombe la péninsule de Wilhelmmapier, son bar à la mode et son restaurant situé au 57e étage, le Nhow attire un public avide de nouvelles sensations. Une cuisine inventive venue des quatre coins de la planète et servie en petite proportion pour varier les plaisirs. Et chaque weekend le DJ fait danser en altitude la jeunesse dorée.

(3)-chambre-life-magazine(5)-salon-life-magazine

Dans la « tour » côté mer, l’hôtel occupe 23 étages ; 278 chambres et suites avec vue sur le port et sur la ville, le « sunset » en prime. On aime le charme épuré qui se dégage de cette décoration un peu spartiate mais très confortable. Une atmosphère immaculée qui va du blanc…au blanc, sur fond de béton lissé, de boiserie claire, des larges baies vitrées, de fauteuils « Lazy Bastard » (de Montis) et d’équipement high-tech (une fois en veille la télévision se mue en un grand miroir). Amateurs de classicisme XVIIIe et de shabby chic à l’anglaise, changez d’hôtel !

Infos www.nhow-hotels.com


Article paru dans le ELLE Déco numéro 236. 


© Fiftyandme 2021