ralentir le vieillissement

Du sélénium et du Q10 pour ralentir le vieillissement ?

Vieillir, un cauchemar pour beaucoup. Et si ce processus pouvait être ralenti ? Une question cruciale présente au cœur d’une étude scientifique révolutionnaire venue du Nord et articulée autour de deux éléments : le sélénium et le Q10.

Reading Time: 2 minutes

Impitoyable temps qui passe et laisse des traces sur les corps. Un vieillissement face auquel les femmes cherchent la solution pour retarder la date d’expiration des cellules. A la cinquantaine, qui ne rêve pas de connaître une vieillesse en bonne santé ? Est-il possible de ralentir le vieillissement ? Une thématique prise en compte par un groupe de scientifiques suédois et norvégiens. Leurs découvertes, prometteuses, ont récemment été publiées dans la publication scientifique Nutrients.

Le sélénium et le Q10 comme solutions pour ralentir le vieillissement

Tout commence par un calcul. Celle de la longueur des télomères, connue pour pouvoir déterminer la longueur de vie restante des cellules. Dans leur étude sur le vieillissement, ces scientifiques scandinaves ont proposé à un groupe de personnes âgées une prise de sélénium et de coenzyme Q10. Un autre groupe a reçu un simple placebo. Deux groupes en bonne santé.
Après la prise du traitement, les scientifiques ont constaté que les personnes qui avaient pris du sélénium et du Q10 avaient des télomères plus longs que ceux présents au sein du groupe ayant reçu un placebo. Une constatation qui a ainsi permis aux scientifiques de conclure que la combinaison du sélénium et du Q10 pouvait prolonger la durée de conservation des cellules du corps et par conséquence, de retarder la vitesse de vieillissement de nos cellules.
Si le rôle bienfaiteur sélénium est connu, les scientifiques soulignent cependant sa carence dans notre régime alimentaire. Et plus encore dans nos pays européens où le sélénium est faiblement présent dans les terres. Un apport journalier recommandé par les médecins est de 100 microgrammes, mais l’étude souligne que l’apport moyen est inférieur à la moitié. Une correction s’avère donc nécessaire pour ralentir le processus de vieillissement accéléré par l’augmentation du stress oxydatif.

Des biomarqueurs analysés

Les résultats récemment publiés correspondent à une 23e sous-étude d’une étude principale menée en 2013. Un délai qui a permis aux scientifiques suédois et norvégiens d’approfondir leurs champs de recherche. Grâce à l’étude de différents biomarqueurs liés à la vitesse du vieillissement. En sus de l’étude sur la longueur des télomères. Et là encore, la prise de sélénium et de Q10 semble la solution pour renforcer la bonne santé et la qualité de vie des personnes.

Note : « Selenium and Coenzyme Q10 Intervention Prevents Telomere Attrition, with Association to Reduced Cardiovascular Mortality—Sub-Study of a Randomized Clinical Trial”, Nutrients 2022, 14, 3346. »


© Fiftyandme 2022