immortelle

L’huile essentielle d’immortelle : un atout belle peau 100 % naturel

C’est parce qu’elle ne se fane jamais que cette petite fleur jaune porte le nom d’immortelle. On en extrait une huile essentielle aux propriétés anti-âge étonnantes. Les conseils d’Isabelle Pacchioni, spécialiste des huiles essentielles, pour la faire entrer dans sa routine beauté quotidienne.

Elle pousse sur les sols rocailleux, baignés de soleil et n’a besoin de presque rien pour s’épanouir. S’il en existe près de cinq cents variétés, c’est l’Helichrysum italicum de Corse qui est la plus efficace car elle possède la plus forte concentration en molécules actives. Ses fleurs sont encore coupées à la main et immédiatement enveloppées dans de grands carrés de toile pour être acheminées sans tarder vers la distillerie. De la fraîcheur de la plante et de la précision de la distillation dépend en effet la qualité de l’huile essentielle produite ! Quand on sait qu’il faut une tonne de fleurs pour obtenir environ 2 kilos d’huile essentielle, on comprend qu’il s’agit d’un produit très précieux… La spécialiste des huiles essentielles Isabelle Pacchioni, qui a créé avec son mari la marque Puressentiel, nous dit tout de ce chouchou de la slow cosmétique.

immortelle

Copyright F.Lacour

Pourquoi l’huile essentielle d’immortelle corse est-elle si intéressante ?

« Elle est vraiment très particulière. On y trouve des molécules qui ne sont présentes dans aucune autre huile essentielle : les italidiones, qui sont spécifiques à l’immortelle cultivée en Corse et qu’on ne retrouve pas forcément dans celle cultivée dans les Balkans par exemple. Son autre particularité est qu’elle est très riche en acétate de néryle. Ces deux molécules sont très intéressantes pour la régénération cellulaire de la peau, en surface mais aussi en profondeur, dans le derme. L’huile essentielle d’immortelle est d’ailleurs le plus puissant des anti-hématomes connus. Elle régularise les troubles de la circulation, comme les phlébites, les varices, et elle soigne aussi la peau. On peut même l’utiliser pour améliorer les traces cicatricielles d’une chirurgie, les crevasses ou la couperose. Et bien sûr, c’est un excellent anti-âge grâce à ses propriétés régénérantes. »

Comment l’introduit-on dans sa routine beauté ?

« On peut appliquer sur la peau deux ou trois gouttes d’huile essentielle pure ou diluées dans 10 gouttes d’huile végétale de rose musquée. On peut aussi, tout simplement, l’ajouter dans sa crème de soin favorite. Mais, à moins de s’y connaître un peu en aromathérapie, il vaut mieux être prudent quand on utilise une huile essentielle unitaire et on a tout intérêt à préférer les produits composés, prêts à l’emploi, qui passent par toute une batterie de tests toxicologiques, des tests d’usage sur des volontaires, des évaluations pour être sûr qu’il n’y a pas de risque d’intolérance ou de réaction cutanée. A quelqu’un qui n’a pas de vraies connaissances et qui veut bénéficier des bienfaits de l’huile essentielle d’immortelle, je conseillerais d’utiliser par exemple notre Huile de Beauté. Sa formule contient différentes huiles essentielles, de l’immortelle, mais aussi de l’ylang-ylang, du géranium, de la lavande, et des huiles végétales de rose musquée, d’onagre et de bourrache, qui agissent sur plusieurs paramètres et activent la microcirculation pour relancer tous les processus de régénération cellulaire, de production de collagène et d’élastine. »

immortelle

Copyright JC.Francolon

Quels résultats peut-on espérer d’une utilisation régulière ?

« Avant tout, un très joli éclat du teint. Et si on l’utilise sur le long terme, on constate un vrai effet qui freine le processus de vieillissement, réveille la peau et le système cellulaire en profondeur. En combinant l’huile essentielle d’immortelle à des huiles végétales comme la rose musquée, l’onagre, la bourrache, les résultats sont encore meilleurs : ce sont des huiles végétales de la maturité qui sont, au niveau de leur composition, très bonnes en acides gras et qui boostent la pénétration des huiles essentielles dans la peau, leur permettant de traverser la barrière de l’épiderme et d’agir jusqu’au plus profond du derme. J’ai mis au point une petite ventouse de massage qui accroît encore les bienfaits de la formule. On prend quelques gouttes qu’on met dans sa main et qu’on étale sur le visage, puis on pose la ventouse sur la peau, on la pince et ça crée une très légère aspiration. En déplaçant la ventouse sur la peau, on active la microcirculation. Ça provoque aussi une gymnastique de la peau qui l’oblige à se réveiller et stimule les productions d’élastine et de collagène. Avec la petite bille qui se trouve à l’autre extrémité de la ventouse, on fait le contour des yeux ou des lèvres qui sont des zones un peu plus fragiles. On part toujours du centre vers l’extérieur et du bas vers le haut. Ça marche très bien pour lifter l’ovale du visage. Moi, je l’utilise plutôt le soir, ça prend cinq minutes. Et puis, je ne mets rien de plus, mais on peut aussi l’appliquer le matin, après la douche, quand la peau est bien réceptive, que les pores sont bien ouverts, puis pour un peu plus de confort, on peut appliquer une crème hydratante ou une crème protectrice anti-UV parce que dans la formule, il n’y a pas de protection solaire. »

Vous avez une peau magnifique. L’huile essentielle d’immortelle, c’est votre secret ?

« J’ai toujours beaucoup utilisé les huiles végétales et les huiles essentielles et beaucoup le massage. J’aime aussi me triturer le visage, le masser. Le massage, c’est efficace pour réveiller la peau, la tonifier… »

Copyright Photo à la une : F.Lacour