gant de crin

Et si l’on misait sur le gant de crin pour une peau revitalisée?

Peu coûteux, écologique et agréable d’utilisation, le gant de crin se doit de figurer parmi les accessoires de salle de bain. Il connaît un engouement certain. Mais comment le choisir et bien l’utiliser au bénéfice de votre peau ? 

Reading Time: 2 minutes

Dans une salle de bain que l’on veut synonyme de douceur et de volupté, un gant de crin n’est pas forcément l’accessoire auquel l’on pense de prime abord. Et pourtant, ses bienfaits sont aussi nombreux que bénéfiques pour une belle peau soignée. Un plaisir venu d’Orient sur lequel il serait dommage de faire l’impasse.

Un gant de crin aux multiples vertus

Pourrait-on dire que le gant de crin est le meilleur ami de la femme ? Et pourquoi pas au vu de ses effets bénéfiques sur sa peau. Un véritable couteau suisse. En premier lieu, il s’utilise pour éliminer les cellules mortes. Un massage au gant de crin tonifie également la circulation sanguine. Enfin, il se montre idéal pour traiter la cellulite. Son utilisation sera également bénéfique avant une séance d’épilation. Pour extraire les peaux mortes, mais pour éviter également le risque de poils incarnés. Pour cet usage, il est préférable de l’appliquer sur la peau sèche.

Un accessoire bien choisi

Premier point à suivre, un gant de crin sera naturel, ou ne sera pas. On se détournera sans hésiter des versions synthétiques. Le véritable gant de crin, rugueux à souhait, est souvent composé, comme son nom l’indique, de crins de chevaux (crinière ou queue). On peut en trouver aussi en poils de chèvre. Outre ceux utilisés à base de matière animale, les rayons spécialisés proposent de plus en plus des gants confectionnés à base d’éléments végétaux, tout aussi efficaces d’ailleurs. Comme du silal, du palmier ou de l’agave. Comptez sur 20 à 25 euros le gant. Le conseil de votre pharmacienne ou d’une esthéticienne vous permettra d’effectuer le meilleur choix selon votre type de peau.

Comment l’utiliser au mieux ?

Votre gant acheté, douceur et bons gestes seront de mise. On procède par des gestes doux, qui effleurent l’épiderme, sans l’agresser. Trop brutal, le passage du gant de crin laisse une peau rougie, bien loin d’être l’effet attendu. Le gant de crin s’utilise à sec, ou sous la douche pour un effet exfoliant ou pour un massage relaxant. Le gant s’utilise seul ou avec un produit adapté. Comme du savon noir, excellent exfoliant. Les gestes seront circulaires et appliqués du bas du corps vers le haut, en évitant les zones fragiles. Enfin, prévoyez assez de temps devant vous pour ne pas expédier ce moment douceur et ne pas pouvoir en profiter au maximum.

Un gant à utiliser avec certaines précautions

Un gant aux multiples bienfaits, certes, mais à utiliser avec modération. Point trop n’en faut. Certaines parties du corps seront évitées, trop sensibles. Il en va ainsi du visage mais aussi des seins ou de la zone intime. Si vous avez une peau sensible voire sèche, l’usage du gant de crin sera espacé et réalisé avec encore plus de douceur. Un gant de crin que l’on n’utilise pas non plus à chaque passage sous la douche. Deux à trois fois par semaine suffisent, avec une durée d’utilisation qui ne dépasse pas les cinq minutes. Votre peau n’est pas un meuble à décaper.


© Fiftyandme 2021