exposition belgique

Quels expositions visiter en Belgique cet automne ?

La conversation. De cet échange, ténu ou intense, bref ou sans fin, il reste toujours une trace, une émotion, une vision. Le souvenir d’une couleur, d’une matière, d’une qualité, d’une chose apprise ou abordée, de questions soulevées. Dans le tumulte de nos changements de rythme imposés, le temps nous est donné de nous pencher sur les belles discussions essentielles.

Reading Time: 4 minutes

La matière et l’air

ADAM Brussels Design Museum, musée de design de Bruxelles, ouvre son hall au collectif Objects of Common Interest et questionne la ligne, l’abstraction, mais aussi la création grâce au travail des architectes et designers Eleni Petaloti et Leonidas Trampoukis. Leurs structures géantes, aériennes, douces, poétiques et gonflées (au propre comme au figuré) apportent un peu d’air à l’art.

exposition belgique
Standing Stones — Objects of Common Interest, jusqu’au 19/01/21
ADAM Brussels Design Museum
Place de Belgique, 1020 Bruxelles
adamuseum.be/standing-stones/
objectsofcommoninterest.com

Crédit : Stefano Tsakiris

 

Le blanc et le noir

Abdelkader Benchamma trace du mouvement à l’encre noire. Geste essentiel s’il en est. Sa première exposition personnelle en Belgique, à la Galerie Templon, pose l’œil et la réflexion sur « la représentation des miracles et de nos croyances, de la mythologie antique jusqu’à l’ère du numérique ». Artiste français exposé à travers le monde entier, lauréat du Prix Drawing Now en 2015, invité par le Drawing Center de New York, il assume de créer le trouble, osant transformer des murs entiers en vagues, traces, ondes et couches fascinantes. « Avec le dessin, j’essaie de tourner autour de quelque chose sans formes propres, qui serait toujours en mouvement, en disparition, et qui prendrait différentes formes selon les époques et les croyances. Je me suis entraîné à ne pas voir de formes. Pour moi, ce sont des dynamiques qui sont au mur, comme des forces ou des sons. » confiait-il à France Culture. Sa vibration, sa précision, sa rigueur, sa passion en font l’un des artistes les plus formidables de sa génération.

exposition belgique

Signes, jusqu’au 24/10/20

Galerie Templon,
13A rue Veydt, 1060 Bruxelles.

templon.com

Le genre et le nombre


La mode. Cette futilité pour femme, faite par et pour les hommes. C’est ainsi que l’on a longtemps considéré l’une des expressions les plus riches et complexes de notre humanité. La mode n’est plus seulement ce qu’elle était et les hommes s’y inscrivent sous toutes les coutures. Alors que la notion de genre s’équilibre et se fluidifie, sa souplesse se retrouve jusque dans l’habit. Le Musée Mode & Dentelle de Bruxelles consacre à la mode masculine une exposition d’envergure. On y croise et décrypte les créations de Raf Simons, Walter Van Beirendonck, Namacheko, Mosaert, Xavier Delcour, Vêtements, Off-White, Jean Paul Gaultier, John Stephen, Giorgio Armani, Comme des Garçons, Westwood & Mc Laren… Une vingtaine de maisons, une centaine de pièces. Qui est l’homme habillé d’hier ? Que sera-t-il demain matin ? Son vêtement le dit dès aujourd’hui.

exposition belgique

Crédits : Mosaert

Masculinities, jusqu’au 13/06/21

Musée Mode & Dentelle
12 rue de la Violette, 1000 Bruxelles
fashionandlacemuseum.brussels

L’hier et l’après

Un vieux type sourd ? Oui. Un vieux type sourd de 250 ans. Un anniversaire qui se célèbre lorsque l’on s’appelle Beethoven et que l’on est considéré par tous comme un génie. BOZAR ouvre d’ailleurs une exposition entièrement dédiée au compositeur : Hotel Beethoven. Et cette question : comment écouter ? Comment percevoir ? Comment traduire le son, la musique, l’air des temps ? De 1770 à 2020, tant d’époque et de langages, de manuscrits, d’instruments et d’œuvres d’Antoine Bourdelle, d’Andy Warhol, de Katie Paterson et de John Baldessari, inspirées par Ludwig.
Hotel Beethoven, jusqu’au 17/01/21
BOZAR/Palais des Beaux-Arts
23 rue Ravenstein, 1000 BRUXELLES

exposition belgique

bozar.be

Le sérieux et le jeu

Le Centre de la Gravure est un de ces endroits qui représente la qualité, la générosité et le sens du partage de l’art, du vrai. À travers cette exposition aux apparences ludiques, c’est la question du jeu dans la création contemporaine qui se pose. Est-ce parce qu’elle est destinée à devenir support de jeu qu’une œuvre n’en est pas une ? Comment qualifier ces créations graphiques de haute créativité ? Pour ouvrir les pistes de réflexion, les collections du Centre de la Gravure et de la ludothèque de La Louvière se rencontrent, invitent au jeu et réjouissent les yeux. Parmi les noms qui font battre le cœur : Pierre Alechinsky,  Marcel Broodthaers, Pol Bury, Michel François, Jean-Pierre Maury, Françoise Petrovitch… Pour les petits, les grands, les très grands, les très petits. Pour tout le monde qui veut sourire et jouer.

exposition belgique

TRALALA L’ART, jusqu’au 29/11/20

Centre de la Gravure et de l’Image imprimée de la Fédération Wallonie-Bruxelles

10 rue des Amours, 7100 La Louvière

centredelagravure.be

Crédit : Luc Van Malderen : Polyèdres incompétents — Sérigraphie, 1997 — Impr. par Atelier Capiau

La pop et l’art

L’un des plus grands maîtres du pop-art américain du 20e siècle a rempli ses créations de trames et de larmes. BAM lui consacre une rétrospective qui passionnera les techniciens et amoureux de l’image, et troublera quiconque lit les émotions de ces personnages féminins englués dans une époque où se taire et pleurer faisaient une existence comblée. Grande inspiratrice de la publicité, du design et de la mode, l’œuvre de Roy Lichtenstein a marqué et marquera encore. Point.
Visions Multiples, jusqu’au 07/02/21

BAM (Beaux-Arts Mons)
8 rue Neuve, 7000 Mons.

exposition belgique

Crédit : Roy Lichtenstein, Reflections on Girl, 1990 © Estate of Roy Lichtenstein/SABAM 2020

Crédits Photo à la Une : Mosaert


© Fiftyandme 2021