romy schneider

Romy Schneider s’expose à la Cinémathèque française

Pour le 40e anniversaire de sa disparition, la Cinémathèque française organise une magnifique rétrospective pour (re)découvrir le parcours de Romy. Extraordinaire, comme sa filmographie.

Reading Time: 2 minutes

Romy Schneider. Un sourire et un charme qui résumeront à jamais la star, disparue voici près de 40 ans, le 29 mai 1982. Une personnalité populaire ravivée le temps d’une grande exposition tenue jusqu’en juillet prochain à la Cinémathèque française.

Romy Schneider : l’archétype de la femme moderne

Née en Autriche, Romy Schneider a beaucoup joué en France mais se révélait comme une star européenne. Par le choix de ses metteurs en scène, Visconti, Sautet, Costa-Gavras, Preminger, on en passe et des meilleurs. Mais aussi celui de ses compagnons de tournage, dont Michel Piccoli ou Alain Delon, amant à la ville comme à l’écran. Une femme moderne, pour sa liberté de choix, mais aussi pour ses failles. Semblables à celles vécues par toutes les femmes. La dépression, la perte violente d’un enfant, d’un mari, les ravages de l’alcool. Et la force de lutter contre ses démons intérieurs. Jusqu’à un certain point, celui où l’esprit et le corps lâchent prise. Aujourd’hui encore, Romy Schneider reste une icône, l’une des actrices les plus aimées du grand public. Avec le souvenir laissé d’un visage magnifique, éclairé par un large sourire. Comme dans un film de Sautet. Metteur en scène qui la définissait comme « la synthèse de toutes les femmes. » Romy Schneider ? C’est également la marraine artistique d’actrices comme Sandrine Kiberlain, Cécile de France ou Mélanie Laurent, pour n’en citer que quelques-unes.
L’actrice aurait eu 84 ans cette année.

Des trésors présentés par la Cinémathèque

Pour le cinéphile et l’admirateur de Romy Schneider, l’exposition propose une belle quantité de documents d’archives. Des photos, des robes de films célèbres, mais aussi des affiches de ses plus grands films, des notes… Comment ne pas ressentir d’émotion devant ces lettres écrites par la star ou ses petits mots adressés aux metteurs en scène sur les tournages ? Comme un partage d’intimité entre l’actrice et son public. Une somme de documents soigneusement choisis pour retracer le parcours de la femme et de l’actrice. Bien éloignée de l’image lisse de la saga Sissi. Tout au long de l’exposition résonne la parole de Romy Schneider, avec ce léger accent germanique omniprésent. La Cinémathèque propose également des conférences, des ateliers pour le jeune public, mais aussi et surtout des projections de films de Romy Schneider dans ses salles. Avec les oeuvres emblématiques ou nettement moins populaires. Comme La Mort en direct, Portrait de groupe avec dame ou La Voleuse.
Une exposition dont le contenu a pour but de dévoiler tous les pans qui ont façonné l’actrice et de lever certains malentendus. Sans pour autant verser dans le côté people, plutôt déplaisant.
Pour qui souhaite retrouver quelques bons films tournés par Romy Schneider, Netflix a annoncé l’ajout de neuf classiques à son catalogue. Et non des moindres. En témoignent Christine, La Piscine, Les Choses de la vie, César et Rosalie, Une Femme à sa fenêtre ou Max et les ferrailleurs.

Cinémathèque française. Exposition du 16 mars au 31 juillet 2022.
www.cinematheque.fr

Crédits photo : Getty Images


© Fiftyandme 2022