Isabella rossellini

Les différents visages d’Isabella Rossellini

La célèbre fille d’Ingrid Bergman et de Roberto Rossellini a hérité de l’élégance de sa mère et de l’esprit visionnaire de son père. Quand elle n’embrase pas les écrans de cinéma, Isabella Rossellini se partage entre l’écriture et sa ferme à Long Island. Rencontre avec une femme naturelle, libre et inspirante.

Reading Time: 5 minutes

Une femme aux multiples facettes

De l’univers des stars de cinéma, nul doute que le grand public a une vision tronquée. Par leurs excès, leurs caprices, voire des articles enjolivés ou inventés. Pour l’actrice et ex-mannequin Isabella Rossellini, il existe une vie à côté des projecteurs. Loin des paillettes, Isabella est une femme (presque) normale. Pas de villa sur les hauteurs de Los Angeles. L’actrice a trouvé refuge et équilibre dans sa ferme située au bord de l’Océan Atlantique, à Long Island.

isabella rossellini

Une bulle ressourçante, construite autour de son fils Roberto, étudiant en océanologie, et de ses animaux de compagnie : poules, chèvres, vaches et chiens. Parfaits pour servir de sujets à ses études d’éthologie. « Etudier le comportement animal ne peut qu’aider à comprendre celui des humains », dit-elle. Un sujet qui a donné lieu à un spectacle à succès, Bestiaire d’amour. À 68 ans, l’actrice se plaît aujourd’hui à choisir drastiquement ses rôles, et n’a pas l’occasion de s’ennuyer. Elle prouve, s’il le fallait encore, que l’âge qui passe ne réduit pas l’enthousiasme et l’envie d’apprendre. Sans compter ce goût pour l’écriture, déjà concrétisé par un livre de souvenirs paru en 1999, Quelque chose sur moi. La retraite ? Un mot que l’actrice aux multiples casquettes n’a pas encore fait sien. Pour notre plus grand plaisir.

Le parfum du succès

L’Egérie mythique de Lancôme n’incarne pas seulement la beauté : sa personnalité laisse son empreinte à travers les âges. 30 ans après le lancement de Trésor, la sexygénaire nous met au parfum…

Racontez-nous votre 1ère rencontre …

La création de Trésor était un grand pari. A l’époque, seuls les grands créateurs de mode signaient les parfums à succès. Lancôme a été la première marque cosmétique à casser les codes. J’ai demandé à suivre de près les différentes étapes de la réalisation. Je voulais en connaître tous ses secrets. J’ai eu la chance de participer à l’élaboration du parfum, où je suis tombée amoureuse d’une senteur en particulier. On m’a demandé : « Isabella, laquelle de ces trois notes choisirais-tu ? ».

isabella rossellono

Et c’est ma préférence qui l’a emporté. J’étais au 7ème ciel ! Mais je n’étais pas au bout de mes surprises… Quand j’ai rencontré Sophia Grojsman, le nez de Trésor, elle m’a confié qu’elle avait créé ce parfum il y a longtemps et plus exactement après avoir vu le film Casablanca. J’ai failli tomber de ma chaise ! C’était incroyable. Elle avait été inspirée par le film qui avait fait de ma mère une star sans savoir qu’un jour ce serait moi qui le représenterait. Formidable, non ? Un coup du destin. Ce parfum rencontra un succès immédiat. Depuis ce jour, il ne m’a plus jamais quitté. C’est un peu une partie de moi.

Quels souvenirs gardez-vous de la première campagne Trésor avec Peter Lindbergh ?

La rédactrice de mode Diana Vreeland disait qu’ « il n’y a pas de beauté sans émotions ». Et Peter donnait formes à ses dires. Il capturait les émotions. Je pense, par exemple, à son magnifique portrait de Tina Turner : il ne l’a pas « figée », il a immortalisé son énergie, cette vibration qui la rend si unique et attirante. Peter était aussi le plus gentil et le plus adorable. Devant son objectif, tout le monde baissait la garde pour livrer son âme. Son décès laisse un grand vide. Il est irremplaçable.

Que ressentez-vous quand vous écoutez le soundtrack ?

La musique du spot est l’œuvre d’Angelo Badalamenti. Je l’ai rencontré quand je tournais Blue Velvet avec David Lynch. Dans le film, je joue une chanteuse torturée. Angelo m’a aidée avec le chant. C’est un grand homme avec un immense talent. Si bien que David a fini par lui demander de participer à tous ses films. Angelo est capable de faire naître un flot d’émotions avec seulement quelques notes : la musique de Trésor dure à peine 30 secondes. Mais ces 30 secondes suffisent à la rendre inoubliable. Elle va droit au cœur.

Vous partagez la vedette avec Pénélope Cruz qui vous admire depuis son enfance… Comment avez-vous réagi quand elle est devenue ambassadrice de La Nuit Trésor ?

Je l’ai rencontrée à l’occasion de la fête pour le 80ème anniversaire de Lancôme. À cette période, je ne travaillais plus pour Lancôme. J’avais été invitée en tant que special guest… parce que 22 ans plus tôt j’étais considérée comme « trop vieille » pour poursuivre notre collaboration. Heureusement, depuis lors, les préjugés sur les femmes plus âgées qui représentent une marque de beauté ont été brisés pour mon plus grand bonheur.

Quand Pénélope m’a aperçue au milieu de la foule, elle s’est dirigée droit vers moi pour me dire : « j’ai grandi le nez dans les magazines de mode à dévorer des yeux les campagnes Lancôme. Quand Lancôme m’a proposé de devenir ambassadrice, j’ai accepté en pensant à vous ! ». J’étais flattée parce que j’ai compris qu’elle se référait au fait que la pub n’était pas bien considérée par le monde artistique. Mais que mon travail avait réussi à changer cette impression. Ça m’a touché. Quand je la vois dans les pubs Trésor, je ne peux m’empêcher de penser à sa sensibilité. Son slogan « Le Parfum des Instants Précieux » me parle parce que c’est notamment un de ces moments que j’ai partagé avec Pénélope …

Zoom sur 7 films mythiques qui ont marqué les esprits et la carrière d’Isabella Rossellini

« Blue Velvet » de David Lynch (1986)
C’est le film qui révéla ses talents d’actrice au public. Isabella Rossellini interprète une chanteuse de cabaret outrageusement sexy et légèrement dérangée… La jeune comédienne, fraîchement divorcée de Martin Scorsese, donne la réplique à Denis Hopper, Kyle MacLachlan et Laura Dern dans ce grand classique signé David Lynch.

« Cousins » de Joel Schumacher (1989)
Isabella Rossellini n’a jamais aimé les personnages lisses. Preuve en est avec ce film de Joel Schumacher où elle incarne une femme délaissée par son mari qui se trouve de plus en plus attirée par un cousin éloigné…

« Dames galantes » de Jean-Charles Tacchella (1990)
Dans cette comédie dramatique, Isabella Rossellini partage l’affiche avec Richard Bohringer, un écrivain du XVIème siècle qui décide de raconter toutes ses amours. L’actrice apparaît dans ce film comme une veuve passionnée.

« Sailor & Lula » de David Lynch (1990)
Isabella retrouve le cinéaste David Lynch où elle incarne Perdita, la maîtresse de Bobby qui cherche à tout prix à briser l’idylle de Sailor et Lula, eux-mêmes pris dans un road-movie aussi sensuel que terrifiant. Le film obtiendra la Palme d’Or à Cannes en 1990.

isabella rossellini

« La Mort vous va si bien » de Robert Zemeckis (1992)
Entre Meryl Streep et Goldie Hawn, Isabella Rosselini parvient à tirer son épingle du jeu dans cette comédie fantastique devenue culte qui évoque avec justesse et humour la mort, la jeunesse éternelle et les rivalités entre amies.

« Green Porno » d’Isabella Rossellini (2008)
Ecrite, réalisée, produite et interprétée par l’actrice, cette série de clips burlesques la met en scène avec un seul but : tout connaître de la vie sexuelle des animaux (canards, abeilles, baleines, escargots…) ! D’après une idée de Robert Redford, le « green porno » d’Isabella Rossellini a été diffusé au Sundance Festival, surprenant le public qui ne s’attendait pas à voir l’ex-mannequin dans ce registre.

« 3 fois 20 ans » de Julie Gavras (2011)
Dans ce film réalisé par Julie Gavras, Isabella Rossellini partage l’affiche avec William Hurt. Traitant de la vieillesse et de l’amour chez les seniors, « 3 fois 20 ans » offre à la comédienne un rôle de femme libre, amoureuse de la vie, et prête à tout pour ne pas vieillir aux yeux des autres.

 Copyright des images : Nico Bustos pour Lancôme © 2019