arrêter de râler

J’arrête de râler grâce à Christine Lewicki

Auteure du best-seller “J’arrête de râler”, Christine Lewicki a plaqué son job en RH pour se construire une vie radicalement libre et choisie.  Il y a plus de 20 ans, elle quitte le vieux continent pour s’installer aux Etats-Unis, non seulement pour vivre le rêve américain mais surtout pour réaliser SON rêve : maman de 3 enfants, elle veut créer sa réussite tout en s’occupant d’eux, avoir plus de flexibilité et se concentrer sur ce qui a du sens à ses yeux. Depuis, ses enfants ont grandi et elle a mûri… Mais elle apprécie toujours autant “la liberté de dire ce que je veux dire, faire ce que je veux faire, être qui je veux être.” Envie d’en faire autant ? Séance de coaching avec une femme (extra)ordinaire qui a appris à ne plus râler pour retrouver sérénité et plaisir au quotidien !

Reading Time: 2 minutes

En quoi râler peut pourrir la vie des femmes ?

“Quand on râle, on le fait souvent pour de bonnes raisons. On est fatiguée, on a besoin d’aide, de respect, de soutien,  de calme, de reconnaissance… les raisons de râler sont multiples et souvent justifiées. Et pourtant la stratégie de râler ne marche pas. Je dis souvent que si râler marchait, nous n’aurions plus de raison de râler. Le lave-vaisselle serait toujours vidé et les deadlines au boulot toujours respectées.” constate très justement Christine Lewicki. “En râlant, on essaie d’exprimer un besoin mais malheureusement la stratégie que nous utilisons ne porte pas ses fruits.  Cela soulage un peu sur le coup mais au final on est rarement réellement entendu. Alors on râle encore plus… et on s’épuise.”

S’il est vrai qu’on obtient parfois de l’obéissance (l’autre ayant peur de notre autorité), cette obéissance n’est pas durable. elle nécessite toujours d’appliquer une force et il faut admettre que ce n’est vraiment pas drôle de devoir être – à longueur de journée –  “le gendarme de service”. Finalement, ce n’est pas de l’obéissance à laquelle on aspire vraiment… c’est de la coopération ! Pour l’obtenir il faut arrêter de râler car quand on râle on se positionne en victime et on pointe du doigt le coupable… or un coupable n’a jamais envie de coopérer !

Quel est le premier pas pour arrêter de râler ?

“Le premier pas est de vraiment le choisir. Il faut que nous prenions conscience de l’impact des râleries dans notre vie. Que l’on mesure à quel point elles polluent notre quotidien. Il faut être curieuse de découvrir à quoi pourrait ressembler notre vie sans râlerie.”

Arrêter de râler en 21 jours, c’est possible !

21 jours, c’est le temps qu’il faut pour se sevrer d’une habitude et en créer des nouvelles. Christine Lewicki propose un challenge qui a fait ses preuves dans le monde entier.

“Vous mettez un bracelet à votre poignet. A chaque fois que vous râlez vous le changez de poignet (gauche/droite/gauche…). L’objectif est de faire 21 jours consécutifs sans râler (et donc avec le bracelet du même côté).” explique Christine.

Sur son blog www.jarretederaler.com, vous pouvez télécharger un kit de démarrage gratuit dans lequel elle explique le challenge et partage des outils et des ressources pour y arriver.

Envie de rencontrer Christine Lewicki et lui poser vos questions, inscrivez-vous au Sommet des entrepreneurs, c’est ici et c’est offert : www.wowocommunitysommet.com

 

 


© Fiftyandme 2021