L’optimisme allonge l’espérance de vie !

De nombreuses études ont mis en évidence que l’optimisme favorisait la longévité. Selon des chercheurs d’Harvard, cette attitude pourrait même réduire de 50% les risques cardio-vasculaires. Ils notent également que cultiver un haut niveau de satisfaction et de bonheur ralentit la progression de la maladie. Autant de bonnes raisons d’optimiser son optimisme, n’est-ce pas ?

 

Oser rêver sa vie en rose

L’optimisme, ce n’est pas regarder le monde à travers des lunettes roses. Ce n’est pas non plus une « pensée magique ».  C’est un état d’esprit qui a de multiples bénéfices tant sur notre santé physique que psychique ! L’optimisme, c’est s’autoriser à envisager une tournure favorable aux événements et agir dans ce sens. Car, finalement, ce qui est vrai pour le cerveau n’est pas tant ce qui arrive que la façon dont on réagit !

Les mécanismes de l’optimisme

C’est à partir des années 90, que le neurosciences se sont penchées sur les mécanismes de l’optimisme. Les données reposent sur les rémissions spontanées, les bienfaits physiologiques du rire, les conséquences du moral sur le vieillissement ou encore l’effet placebo. Les résultats montrent que les émotions agréables jouent un rôle positif sur la santé. Parmi les bienfaits de l’optimisme, on peut retenir, entre autres :

  • l’allongement de l’espérance de vie
  • moins de dépression
  • une meilleure gestion du stress
  • une bonne estime de soi
  • plus de résistances physiques
  • un bien-être mental
  • une aptitude naturelle à créer des relations plus fortes
  • une plus grande satisfaction de sa vie
  • plus de réussites dans tous les domaines
  • un état plus serein et plus confiant…

La Psychologie Positive

En adoptant un mode de vie optimiste, le corps et l’esprit se développent différemment : ils interagissent pour optimiser nos capacités. L’optimisme est une attitude positive envers l’avenir, mais il est bien plus encore. C’est une émotion pleine d’espoir qui permet à chacun de s’adapter et de surmonter les défis de la vie. La psychologie positive fait appel aux ressources morales et au dynamisme des individus afin de développer chez eux ce qui va bien (forces, capacités, qualités). Son principe règne sur le fait qu’il ne faut pas se gâcher la vie à ressasser les problèmes, mais plutôt chercher à l’égayer en recherchant les bons côtés des choses. L’objectif ?  Développer la capacité de donner du sens à nos actions et d’être responsable de ce que nous pouvons changer. En regardant l’existence comme un émerveillement de chaque instant, en célébrant la beauté et l’intelligence de la nature autour de nous, en se laissant émouvoir par la musique, on se sent en vie !

Etre optimiste, cela s’apprend !

Etymologiquement, l’optimisme est issu du latin « optimus », superlatif de « bonus », qui signifie « bon ». Selon le dictionnaire, d’un point de vue philosophique, l’optimisme serait « une doctrine selon laquelle le monde est le meilleur et le plus heureux possible ». Il  y a donc autant de définitions possibles pour l’optimisme que d’humains sur Terre. La grande question, finalement, est « comment l’appliquer dans la vie courante ? »

Dans son livre « Osez l’optimisme ! » Catherine Testa nous livre 10 clés pour réenchanter un peu, beaucoup, à la folie votre quotidien. Avec un brin d’humour et des exercices pratiques, ce petit guide nous incite à  (s’)aimer, projeter, créer, positiver, respirer, donner, bouger, remercier, sans oublier de sourire !

Vous avez peur de ne pas y arriver ? « Si vous avez cru au Père Noël pendant 5 ans, vous pouvez bien croire en vous pendant 5 minutes ! », non ? En conclusion, « Suivez vos rêves ! Au pire, ça marche ! ».

 

Découvrez les derniers ouvrages sur l’optimisme via www.loptimisme.com