photo huiles essentielles

Du tonus grâce aux huiles essentielles

Publié le

Reading Time: 3 minutes

Au printemps, il suffit parfois d’un cocktail de quelques gouttes bien choisies pour refaire le plein de peps. Conseils avisés d’une experte en essences, Isabelle Pacchioni.

Par Isabelle Blandiaux

 

L’aromathérapie est “un autre regard porté à sa santé et son bien-être”, estime Isabelle Pacchioni, cofondatrice de la marque Puressentiel, dans son livre bourré de recettes Aromatherapia -Tout sur les huiles essentielles1. L’essayer, c’est adopter cette façon de se faire du bien, voire de se soigner naturellement, tant le plaisir olfactif et l’efficacité sont au rendez-vous. “On prend conscience du fait que l’organisme n’est pas une machine qu’il convient de temps en temps de ‘donner en révision’, mais un mécanisme complexe interdépendant de son environnement et où conditions physique et psychique ne peuvent être dissociées.”

De passage à Bruxelles, Isabelle Pacchioni explique : “Pour se débarrasser de la fatigue au début du printemps, on peut par exemple faire une diète d’un jour par semaine (soupes, jus d’herbe, de carottes, de pommes…) et, pendant sept jours, à raison de trois fois par jour, prendre 1 goutte d’huile essentielle de citron avec 1 goutte d’huile essentielle de romarin à cinéole sur un comprimé neutre. Cette cure va aider à détoxifier l’organisme, relancer les fonctions d’élimination et clarifier la peau.”
Dans le diffuseur, qu’on allumera pendant une demi-heure le matin et une demi-heure l’après-midi dans les pièces à vivre, on mélangera quelques gouttes d’essence de citron, d’huile essentielle de basilic, de menthe poivrée ou de pin sylvestre. Ce cocktail tonifiant aidera le corps à se recharger en énergie en attendant un sommeil réparateur.

Également conseillée pour la fatigue physique, un massage de la colonne vertébrale trois fois par jour pendant dix jours avec 1 goutte d’huile essentielle de basilic, 1 goutte d’HE de bois de rose, 1 goutte d’HE d’épinette noire, 1 goutte d’HE de pin sylvestre, 1 goutte d’HE de thym à linalol dans 5 gouttes d’huile végétale d’arnica.

Très bon allié à garder tout près de soi, le ravintsara prévient et soigne les affections respiratoires (rhume, grippe, refroidissement, angine, bronchite…) ainsi que les gastro-entérites virales mais constitue aussi un puissant immuno-stimulant et tonifiant qui aide à sortir des états de fatigue extrême. Cette huile essentielle est en outre très bien tolérée par toute la famille et n’irrite pas la peau. On peut donc en verser 3 gouttes directement sur le plexus solaire, les poignets et le pli du coude trois fois par jour pendant dix jours.

Booster son mental

Certaines huiles essentielles sont efficaces pour chasser les coups de blues qui ramollissent le corps au passage. La cannelle est même “euphorisante”, comme le souligne Isabelle Pacchioni. À raison de deux fois par jour, pendant quatre jours, on prendra 1 goutte d’huile essentielle de cannelle écorce et 1 goutte d’huile essentielle de laurier noble sur un comprimé neutre. On peut également combiner le laurier à 1 goutte d’origan compact.

Elle stimule les fonctions digestives comme la libido, tonifie corps et esprit, et empêche la chute des cheveux (on en verse 1 ou 2 goutte(s) dans sa dose de shampoing). Cette multitalentueuse est l’huile essentielle de gingembre “dont on ajoute 1 goutte dans une tisane”. “Attention, on ne met jamais l’huile essentielle directement dans l’eau mais dans du miel, intéressant également pour son effet positif sur l’immunité. Les essences ne se mélangent pas à l’eau, elles restent à la surface et risquent de brûler la langue ou l’oesophage. On peut aussi les déposer sur un sucre que l’on ajoute ensuite à la tisane. Pour ceux qui ne peuvent prendre ni miel ni sucre à cause d’un diabète ou d’un régime strict, il est encore possible de disperser l’huile essentielle dans une demi-cuillère à café de l’alcool de son choix.”

Ingérer des huiles essentielles et les utiliser pour se masser le corps requièrent des précautions particulières, étant donné leur puissance et leur éventuel caractère irritant. Raison pour laquelle Isabelle Pacchioni a lancé des inhaleurs de poche sous sa marque Puressentiel. “L’utilisation des huiles essentielles par voie olfactive fait l’objet de plus en plus d’études intéressantes. Les essences activent les récepteurs cérébraux par la muqueuse nasale. Et ces récepteurs contrôlent la peur, le sress, la faim…, toutes les émotions primaires gérées par le système limbique primitif. Notre inhaleur ‘Tonus’ améliore l’attention, l’endurance, la rapidité, les réflexes. Il contient du romarin, de l’eucalyptus, de la menthe poivrée et de la cannelle de Ceylan, des tonifiants psychiques et physiques. Il s’adresse à toute personne qui a besoin d’un boost ou aux ‘sportifs du quotidien’ qui vivent selon des horaires décalés, comme les infirmières de nuit ou les chauffeurs routiers.”

1. Aromatherapia – Tout sur les huiles essentielles. Les connaître, les utiliser – Beauté, santé, bien-être. 500 recettes pratiques pour tous. Éditions Aroma Thera.

Article publié dans le Psychologies
www.psychologies.com