épilation intégrale

L’épilation intégrale, même après 50 ans ?

La publicité, les pratiques amoureuses, la mode, l’influence des jeunes générations… La présence des poils sur le corps n’est plus la bienvenue. Y compris dans la région intime. Pour les plus de 50 ans, la perspective de s’épiler n’est pas toujours une décision aisée à prendre. Mais pourquoi pas au fond ? Fifty & Me vous explique tout. Sans être rasoir.

Reading Time: 2 minutes

Une épilation intégrale privilégiée par la jeunesse

Si vous avez une fille ou une petite-fille adolescente, nul doute que le sujet de l’épilation intégrale ne vous est pas étranger. Un type d’épilation, plutôt radicale, qui rencontre un gros succès parmi les 18-25 ans. Contrairement au maillot brésilien où subsiste une petite toison taillée, l’intégral ne laisse rien sur le pubis, le sexe ou les fesses. Comme aux soldes, tout doit partir.
Mais vous, ancrée dans la cinquantaine ou plus, pensez-vous imiter cette jeunesse qui mène le combat aux poils pubiens ?

Après une réaction négative qui tient davantage du réflexe que de la réflexion, nul doute que l’idée vous est déjà venue. Et pourquoi pas ? Non seulement pour pimenter des relations intimes avec monsieur (ou madame, ne soyons pas bégueule) mais aussi pour se donner un petit coup de jeune. Le résultat risque de vous plaire, ou pas. Comment s’épiler le plus facilement ? Procéder seule en salle de bain, ou se confier à une professionnelle ?

Les trucs à savoir pour une bonne épilation intégrale

  • Si vous avez peur ou si vous n’avez pas le temps, prenez un rendez-vous dans un salon de beauté. Sans doute la meilleure solution pour une première fois. Seul inconvénient, le fait de devoir dévoiler son intimité à une inconnue. L’avantage, par contre, c’est de limiter les risques liés à l’épilation, comme les éruptions cutanées, les coupures etc. Vous aurez affaire, à une professionnelle qui connaît son métier. Et qui vous conseillera.
  • Si vous préférez la discrétion de votre salle de bain. Avant l’épilation, procéder à une exfoliation de la peau. Si vous utiliser des accessoires, n’oubliez pas de les désinfecter.
  • A moins d’avoir du temps pour utiliser un épilateur électrique, optez pour de la cire. Pas trop chaude quand même, la zone intime est plutôt sensible. Testez la température de la cire sur une autre partie du corps.
  • Evitez l’épilation intégrale réalisée au rasoir jetable. C’est long, c’est moche et cela provoque des coupures qui favorisent les infections, voire les ist. Ce qui n’est pas le but.
  • Après l’épilation, appliquez une crème apaisante pour calmer l’échauffement de la peau. Et admirez le résultat dans le miroir.

Un choix qui doit être le vôtre

Pour certaines femmes, ce choix de l’épilation n’en n’est pas réellement un. Les réseaux sociaux regorgent de témoignages de femmes dans la cinquantaine ou plus, qui ont choisi l’épilation intégrale pour faire plaisir à leurs partenaires. Bon choix de se plier aux désirs, ou pas, la décision vous revient. A vous seule. Mais nous n’irons pas jusqu’à lancer une campagne du style #balancetonrasoir. Et si vous avez la curiosité de passer à l’acte, chez vous ou chez une esthéticienne, gardez en mémoire que si le résultat ne vous convient pas, il suffit de patienter. Tout repoussera. Très vite. Et ce sera une expérience de plus dans votre vie de femme. Sans conséquence. Une épilation intégrale qui n’est pas réservée aux femmes, beaucoup d’hommes passent à l’acte aussi. Mais ceci est une autre histoire.

Encore un article au poil non ?