alimentation belle peau

Quels aliments privilégier pour avoir une belle peau cet été ?

On a beau s’hydrater avec des crèmes anti-rides prodigieuses, la bonne santé de notre peau passe aussi par l’assiette. Mais quels aliments devrions-nous consommer pour avoir une belle peau cet été ? Le point sur les vitamines, minéraux et acides gras qui constituent notre premier bouclier anti-vieillissement…

 

Reading Time: 3 minutes

1.Boire beaucoup

De l’eau, pas du rosé ! Pour avoir une peau bien hydratée, l’eau est primordiale. On peut aussi se faire des eaux aromatisées avec des fruits et légumes de saison, gorgés d’eau ( des fraises ou des concombres, par exemple) et du thé vert (pour son action sur les toxines et ses propriétés anti-oxydantes qui préservent la jeunesse cutanée). On conseille de boire 2 litres par jour.

2. Penser à la béta-carotène

S’il n’est pas prouvé que les carottes rendent aimables, elles peuvent en tous cas contribuer à donner bonne mine. Le béta-carotène favorise la synthèse de la mélanine. Consommer des aliments riches en beta-carotène donne une belle pigmentation dorée à la peau tout en l’aidant à se protéger naturellement des rayons du soleil (sans pour autant éviter les brûlures). Nos alliés ? Les abricots, les pêches, les melons, les nectarines jaunes, les mangues (mémo technique : les fruits et légumes “oranges”)… Pour une absorption optimale, le bêta-carotène nécessite de la matière grasse, on l’associe donc idéalement à des noix, des amandes, de noisettes, quelques gouttes d’huile d’olive ou de colza. Bon à savoir : La transformation des bêta-carotènes en vitamine A demande également des apports suffisants en vitamine C et en zinc. La vitamine A participe à la bonne élasticité de la peau. 

3. Faire le plein de vitamines et d’antioxydants

L’exposition au soleil génère des radicaux libres. A l’instar du stress et du tabac, ces molécules abiment les cellules cutanées en favorisant le vieillissements des tissus. Pour assurer à la peau son lot de nutriments et préserver son éclat, certaines vitamines et minéraux font des miracles :

  • La vitamine C qu’on trouve dans le persil, le cassis, l’orange, le poivron ou le chou, tous crus de préférence, favorise la synthèse du collagène.
  • La vitamine E qui s’invite notamment dans les huiles de salade d’été ou les graines de tournesol (véritable arme anti-vieillissement !) recèle d’actifs antioxydants.
  • Les vitamines B2 et B6 présentes dans les céréales, les oeufs ou encore le poisson.

Le sélénium, les polyphénols ou le zinc, sont aussi des antioxydants qui diminuent le vieillissement cellulaire. Le premier est un oligo-élément qu’on retrouve dans les noix du brésil, les oignons, l’ail la ventrèche, le foie de veau, ou les moules. Il lutte contre le stress oxydatif qui altère la structure des cellules tout boostant les effets des vitamines. Les raisins comme les fruits rouges de saison, regorgent quant à eux de polyphénols. Le zinc, dans les huîtres et le boeuf, booste le renouvellement cellulaire.

4. Sans oublier les oméga-3

Les oméga-3, présents dans les poissons gras ou les noix. Le saumon, le maquereau ou les sardines participent à la santé du système nerveux et cardiovasculaire  tout intervenant sur la structuration des cellules cutanées. Ils agissent sur les tissus du corps comme de la peau, en maintenant notamment l’hydratation et en renforçant la membrane des cellules.

Et les compléments alimentaires ?

Les aliments sont de merveilleux alliés qui améliorent l’élasticité de la peau, ralentissent la formation des rides et donnent de l’éclat au teint. Mais il n’est pas toujours aisé de combiner toutes leurs vertus dans nos menus de la semaine. Une cure de compléments alimentaires peut rééquilibrer nos apports nécessaires pour atteindre une homéostasie plus que satisfaisante. Si leurs composantes sont de plus en plus contrôlées, veillez à choisir une formule biologique qui offre un “cocktail” agissant en synergie tout en étant facilement assimilable par l’organisme. Il existe des versions plus pures/naturelles que d’autres (par exemple des omégas 3 et 6 sans métaux lourds). Demandez conseil à votre pharmacien et/ou pensez à faire un bilan sanguin pour surveiller d’éventuelles carences.

 

Vous aimerez aussi ? Mieux manger, bien vieillir


© Fiftyandme 2021