maquillage été

Maquillage d’été : osez la couleur!

Et si se maquiller avec des couleurs vives, c’était tout simplement assumer son envie de dire qu’on est vivante, libre, créative ? Conseils de make-up artists autour de palettes de maquillage ludiques et gorgées de pigments qui font claquer l’été.

Reading Time: 5 minutes

« Chaque printemps-été, c’est le même phénomène. Je sens le besoin très primitif de participer à l’éclosion de taches de couleurs dans les parcs et jardins. Un top jaune, un rouge à lèvres corail, un bracelet turquoise. Tout est bon pour donner du peps et de la joie au reflet que me renvoie le miroir », observe Anaïs, la bonne trentaine. « C’est ma façon à moi de quitter la saison froide, pour célébrer le retour des longues journées lumineuses. Certains n’attendent pas les premiers beaux jours pour voir la vie en pigments. Directeur artistique du maquillage chez Guerlain, Olivier Échaudemaison confie : « La couleur, c’est la vie, l’énergie. La vie est en couleurs. Sans ces dernières, on tombe vite dans le terne. Moi, j’en porte beaucoup – veste bleu vif ou pantalon carmin -, presque trop pourrait-on dire, parce que cela me donne la pêche. J’adore aussi le noir, une vraie couleur à mon sens, mais surtout le meilleur écrin auquel les femmes peuvent ajouter des touches vives, comme un rouge franc sur les lèvres ou un accessoire. »

« Quiconque travaille avec les couleurs entretient un rapport éminemment subjectif avec elles, mais les effets de ces dernières tendent à l’universel », explique Eva Heller dans Psychologie de la couleur – Effets et symboliques (Pyramyd).  » Les résultats des recherches révèlent que les combinaisons couleurs-émotions ne sont ni le fruit du hasard ni affaire de goût, mais se fondent sur des expériences communes, profondément ancrées dans le langage et la pensée et qui s’expliquent à la fois par l’histoire et la symbolique psychologique. (…)  »

maquillage été

Harmonie chromatique

En termes de maquillage, ce sont les nuances du teint, les tonalités des cheveux, les composantes de l’iris qui constituent l’harmonie naturelle à rehausser par des accents pleins d’éclat. Un art subtil mais pas si difficile. « Le make-up est une question d’équilibre », reprend Olivier Échaudemaison. «Si vous avez les yeux bleus, on va mettre ce bleu en évidence, pas l’éteindre par un turquoise par exemple. L’iris est plus important que la couleur du fard à paupière. Vous n’allez pas ajouter en plus du rose sur les pommettes et du rouge sur les lèvres, cela va être exagéré. Je dis toujours qu’il vaut mieux choisir sa bataille, entre le regard et la bouche. Le plus facile à colorer artificiellement ? La bouche et les ongles. Parce que notre époque et notre culture l’acceptent ; si on était eu Moyen Âge, ce serait sans doute différent. Le teint, lui, on le magnifie au plus près de sa carnation, de manière insoupçonnable, raison pour laquelle j’ai mis au point un fond de teint que j’ai appelé Lingerie de Peau il y a deux ans. Je voulais qu’on ne le voit pas mais qu’il soit très efficace en même temps, qu’il couvre et unifie sans épaisseur. Idem pour les poudres Terracotta : elles ne laissent pas de marques, s’estompent rapidement, s’étirent avec le pinceau. Elles diffusent de la couleur en transparence, comme l’effet de 3 jours à Marrakech en 3 secondes. On choisit sa teinte un (si on a la peau très blanche) ou deux ton(s) plus soutenue que la teinte du cou. »

Signe de confiance, d’affirmation de soi, de séduction assumée, une bouche rouge confère un esprit festif et joyeux, « à l’opposé du laisser-aller déprimant », estime Olivier Échaudemaison. « Mes teintes phares de l’été ? Des vrais roses, des fuchsias, des rouges frais sans bleu dedans, qui donnent bonne mine. Ceux avec du bleu peuvent avoir un côté plus dur, surtout pour les brunes sous la lumière artificielle. J’adore le corail mais il nécessite de la lumière, une ambiance solaire », poursuit le directeur artistique de Guerlain qui lança son premier rouge en bâton en… 1870 et son premier rouge de luxe avec double miroir intégré, Rouge G, en 2009, doté aujourd’hui d’un capot customisable et d’une formule à la fois hautement pigmentée, nourrissante et lissante.