Osez la fourrure !

Reading Time: 2 minutes

Cet hiver, le manteau de fourrure fait son grand come-back ! Oui mais…  Comment porter cet incontournable au chic intemporel de plus en plus controversé ?

Par Magali Duqué
Photos: Charlotte Collard

life-magazine-

L’indémodable

L’avantage, avec la fourrure, c’est qu’elle ne se démode pas. Ou presque. Preuve en est avec le défilé de Haute Fourrure présenté par Karl Lagerfeld pour la collection Automne-Hiver 2016 de la marque italienne de luxe qu’il dirige artistiquement. Un succès qu’on rêverait bien dans notre dressing, n’est-ce pas ?

Impayable ? Non plus. Car bien souvent une fourrure s’hérite. Et se transmet, de mère en fille. Loin de nous, donc, l’idée d’encourager le massacre des renards argentés et des bébés visons… Cette fourrure-là, elle n’a pas de prix… Car elle vous rappelle un être cher.

Alors, sortez le loup, la zibeline ou l’hermine de grand-maman du placard… C’est bien trop luxueux, rare et « dans le coup », pour devenir le déjeuner préféré des mites. Une fourrure a besoin d’être portée pour briller. C’est une pièce « vivante » de votre dressing. Et jusqu’à preuve du contraire, on n’a encore jamais rien vu d’aussi chaud, doux et beau à la fois. De plus, un manteau de fourrure s’assortit avec tout. On le porte en ville sur un jean, comme en soirée avec une robe de cocktail.

Une seconde vie

Et si parfois l’allure se perd, elle se réinvente avec des codes plus actuels. Si vous n’osez pas ou plus porter votre fourrure car vous la trouvez « vieillie », ternie, mal coupée,… Vous pouvez toujours la confier à des mains expertes qui la transformeront en quelques coups de ciseaux en seconde peau que vous ne voudrez plus jamais quitter ! Plus cintrée, avec une capuche dans un esprit sportif chic, une doublure en soie acidulée pour un look plus moderne, des boutons bijoux, ou simplement plus courte afin d’allonger la silhouette ? Tout est possible, à prix raisonnable et sur-mesure. »La fourrure est un manteau qui a plusieurs vies » souligne Dalia, vraie perle du « remorphing ». Dans son atelier One Off, sis Avenue Louise à Bruxelles, la créatrice « recycle » avec style et talent, toutes sortes de fourrures dont on ne sait que faire, sans pour autant s’en défaire… Ce haut-lieu de la fourrure confectionne également des pièces fétiches en réalisant chaque hiver une collection de « prêt-à-reporter » (à partir de rachats de fourrure).

Vous pouvez aussi vous procurer un de ces manteaux qu’on garde toute une vie (et plus encore) en chinant dans des magasins de seconde main. Parfois même dans une braderie. Un modèle vintage reviendra toujours au goût du jour. Et si vraiment, « porter un animal sur le dos » ce n’est pas votre tasse de thé, on trouve de plus en plus de très jolies fausses fourrures qui ne manqueront pas de vous donner un style de saison.

Plus d’info : www.oneoffluxuryvintage.com


© Fiftyandme 2022