photo femme mature

Une rentrée « sans toxiques »

Après le farniente de ces derniers jours, la rentrée pointe le bout de son nez. Et si, cette année, vous vous inscriviez symboliquement à une nouvelle école : la vôtre ! Et, « sans toxiques » !

Reading Time: 2 minutes

Dire « Basta » vous en avez toujours rêvé mais les convenances, l’éducation, le savoir-vivre, le souci de bien faire, l’envie d’être accepté(e), le besoin d’être aimé(e), vous ont imposé des contraintes parfois tellement oppressantes que jusque là, vous n’osiez pas vous dire « oui ». Aujourd’hui, la cinquantaine vous offre l’opportunité de rendre une copie blanche sans plus d’obligation de résultat, à part peut être celui d’être la personne que vous avez toujours voulu être.

Fini les devoirs !

Votre vie parsemée de devoirs, de mise entre guillemets, parce que vous deviez vous occuper de…parce que cela ne se faisait pas… parce que le qu’en dira t’on… parce qu’il faut d’abord payer ça… parce qu’on vous a dit que ce n’était pas possible … fini !

En antipasti, je vous propose de savourer vos qualités, vos compétences, vos atouts, reconnaissez-le : vous êtes remarquable ! Vous avez maintenant la capacité de relativiser vos échecs et d’en tirer les leçons pour avancer, vous avez acquis une forme de sagesse, vous avez appris la patience, que finalement tout passe, que la vie c’est bien plus que les tracasseries et prises de tête, que vous êtes de bons conseils, que quoi qu’il arrive vous avez la capacité de rebondir, …etc

Secondo, s’il reste un petit quelque chose que vous n’arrivez pas à digérer, la méthode Peet vous proposera de vider votre sac et de choisir ce qui est réellement bon pour vous, en mettant l’accent sur l’estime de soi.

Je vous comprends tellement, c’est seulement à partir de mes 50 ans, que je me suis réellement mise à l’écoute de mes besoins, que j’ai décidé de mettre dehors les principes éducatifs limitant, de dire stop aux personnes énergivores, de ne plus tenir compte du jugement des autres, de me donner le droit d’être qui je suis comme je suis tout simplement.

C’est au départ de vos critères et valeurs que nous pouvons établir la liste de ce qui est périmé. S’il reste un schéma qui vous place toujours dans la même difficulté (comme par exemple le perfectionnisme et ses exigences élevées, l’incompétence et l’échec qui fait que vous avez peur d’affronter ou encore l’exclusion et le rejet qui vous plonge dans la solitude), il faudrait étudier, ensemble, le processus de ce cercle vicieux et surtout le moyen d’en sortir une bonne fois pour toute.

« Viva la vida »

L’important c’est de comprendre son mode d’emploi, sa façon de fonctionner pour qu’à partir de maintenant vous puissiez ne garder que le meilleur. Un peu comme un exhausteur de goûts dans la cuisine…  Et si vous « exhaustiez » vos particularités, vos qualités, votre vie ?

Et si, pour déclencher le processus, vous écoutiez la chanson « Ose » de Yannick Noah…

 Plus d’infos sur www.catherinepeeters.com
Vous avez aimé cet article? Alors vous aimerez aussi « La cinquantaine rendrait-elle plus nostalgique ?«