rééducation périnéale

Rééduquer le périnée avec les exercices de Kegel

Pour beaucoup d’entre nous, le périnée, groupe musculaire complexe également appelé plancher pelvien, reste méconnu. Pourtant, il joue un rôle-clé dans l’équilibre corporel, puisqu’il entoure et soutient les organes du petit bassin – le vagin, l’utérus, la vessie et le rectum.

Reading Time: 2 minutes

Sans un plancher pelvien tonique et musclé, vous risquez les fuites urinaires caractéristiques de l’incontinence à l’effort (celles qui sont causées par un effort physique, mais aussi par un accès de toux, un éternuement, un fou rire, etc., et qui se multiplient… à la ménopause !), mais vous ratez aussi de nombreuses occasions de plaisir. Ce n’est pas pour rien qu’au Japon, les boules de geisha sont utilisées par les femmes, depuis des siècles, pour muscler leur « lotus rouge » – leur vagin – et décupler ainsi leurs sensations et celles de leur partenaire. Cependant, cet accessoire coquin, popularisé par le célèbre roman érotique Cinquante nuances de Grey, n’est pas indispensable à la rééducation du périnée. Vous pouvez aussi essayer à domicile les exercices de Kegel (du nom du médecin qui les a conçus dans les années 1940).

Exercices de Kegel

Le premier consiste à contracter lentement – debout ou, si vous préférez, assise – les muscles de votre plancher pelvien. Maintenez la position en comptant jusqu’à 5, puis relâchez progressivement. À répéter plusieurs fois par jour, jusqu’à ce que vous puissiez compter jusqu’à 15 en gardant les muscles contractés.

Le deuxième consiste à contracter et relâcher rapidement les muscles du plancher pelvien, 30 fois de suite, en les serrant et les détendant le plus vite possible.

Idéalement, chaque séance de « gym sexuelle » doit combiner deux séries d’exercices lents et deux d’exercices rapides, avec chaque fois une minute de pause entre deux séries.

Vous avez du mal à localiser les muscles concernés ?

Allez à la toilette, commencez à uriner, puis essayez d’interrompre la miction en bloquant le jet. Attention ! Vous ne devez recourir à cette technique du « stop-pipi » que pour prendre conscience de votre musculature pelvienne. En la répétant inconsidérément, vous pourriez vous habituer à mal vider votre vessie, ce qui favorise les infections urinaires. Vous avez l’impression d’exercer vos abdos, vos fessiers ou vos quadriceps – tout sauf les muscles de votre périnée ? Dans ce cas, le mieux est de consulter un kiné ou de vous rendre dans une « clinique du périnée », où des spécialistes vous révéleront les mystères de votre plancher pelvien.

Cet article sur la gym sexuelle est extrait du livre “Ménoptimiste”, écrit par Marie-Françoise Dispa et illustré par © Karo Pauwels. Retrouvez chaque semaine un nouvel article !

recette coupe-faim

Ménoptimiste, paru aux Editions Racine, est disponible dans toutes les bonnes librairies pour 24,95€ et sur le site internet www.racine.be.


© Fiftyandme 2021