livèche

Tous les bienfaits de la livèche

Si vous souffrez de néophobie alimentaire, vous risquez sans doute de passer à côté de la livèche. Peu connue, la plante rend pourtant plus d’un service pour garder à la santé. Notamment si vous êtes sensible aux cystites.

Reading Time: 2 minutes

Dans la famille des Apiacées, vous connaissez le persil et le céleri. Deux indispensables en cuisine. Et si l’on misait également sur leur cousine lointaine ? La livèche, appelée aussi ache de montagne ou céleri perpétuel. Et dont le feuillage trahit sa parenté avec le céleri. Une plante herbacée vivace qui ne peut manquer au jardin. Pour ses apports bénéfiques.

Les atouts de la livèche

  • Action détoxifiante, avec l’élimination des toxines
  • Richesse en vitamine C
  • Prévention des calculs rénaux.
  • Effet apaisant contre les douleurs menstruelles, la migraine et les crampes
  • Puissant antiseptique
  • Utilisation en phytothérapie
  • Facilite la digestion
  • Effet eupeptique. Pour contrer les gaz intestinaux, ballonnements et l’aérophagie.
  • Bienfait sur le cœur avec une meilleure régulation du rythme cardiaque
  • Stimulation des défenses immunitaires.

Une alliée contre la cystite

Mal très fréquent parmi la gent féminine, la cystite est autant douloureuse que pénible. Sans pour autant être un produit miracle, la livèche peut aider à réduire les symptômes. Sous la forme d’une infusion à consommer, au maximum, trois fois par jour. Pour la préparer, il suffit de 2 cuillères à café de racines séchées et broyées. Vous ajoutez ensuite de l’eau chaude et vous laissez infuser quelque 10 minutes. Sans réel effet constaté sur la cystite, un avis médical sera réclamé. Avec, généralement, des antibiotiques à la clé.

Comment la consommer  ?

Premier avantage de la plante en cuisine : toutes ses parties sont comestibles. Du feuillage aux racines en passant par les graines. Mais ce sont surtout les feuilles qui sont consommées dans les recettes, avec une saveur qui ne manque pas de rappeler celle du céleri. Avec son goût très prononcé, n’ajoutez pas trop de livèche dans vos préparations, au risque de masquer celui des autres aliments. La livèche peut être utilisée pour accompagner une salade. On la consomme cuite (dans un potage notamment, ou avec des moules) ou crue. Une livèche particulièrement adaptée aux plats de poisson. Ses graines peuvent servir également à réaliser des infusions ou un bon grog si vous avez pris froid.

Cultiver la livèche au jardin

Pour avoir sa propre production à domicile, rien de plus simple. Il suffit de cultiver la livèche dans un coin du potager. Elle réclame peu d’exigences. Un endroit en plein soleil lui conviendra parfaitement avec un sol fertile, bien drainé et légèrement humide. Durant l’été, vous profiterez aussi de belles ombelles d’un jaune tirant sur le vert. La plante attire également les abeilles. Un bénéfice de plus.

Quelques contre-indications

Avant d’entamer une cure de livèche, il peut être utile d’en référer à votre médecin, notamment si vous souffrez d’insuffisance rénale ou de néphrite. Deux pathologies pour lesquelles la consommation de livèche n’est pas recommandée. La plante a aussi des propriétés photosensibilisantes notamment quant à l’usage de son huile essentielle. Prudence donc.


© Fiftyandme 2022