3 livres pour se dire « Je t’aime »

Du quiz à faire en couple au best-seller de Gary Chapman, en passant pas des contes coquins, il y a 1001 manières de dire « Je t’aime ». Et de l’écrire aussi… Découvrez nos bonnes idées pour la Saint Valentin !

Reading Time: 2 minutes

1.  Les langages de l’amour

Par Gary Chapman – Édition Farel

Gary Chapman identifie 5 moyens d’expression principaux par lesquels chaque individu peut manifester son amour : les paroles valorisantes, les moments de qualité, les cadeaux, les services rendus, le toucher physique. Il se trouve rarement dans un couple deux personnes exprimant leur affection via le même moyen, d’où le problème de communication à l’origine de nombreuses désillusions. Grâce aux nombreuses histoires vraies et aux idées exposées par ce conseiller conjugal de renom, le lecteur apprend à parler une nouvelle langue propre à son couple : une langue qui bâtit et épanouit car elle sera enfin comprise par les deux conjoints.

2. Totem – Édition Couple

Par Tessa Paradis, Jade Tremblay & Carol Rancourt – Édition Totem

Votre histoire d’amour, c’est vous qui l’écrivez… Avec ce jeu,  découvrez ce que les autres apprécient de votre couple ! Dans tous les couples, il y a un receveur et un donneur. À tour de rôle, chaque donneur pioche une carte « Contexte » et la lit à son partenaire. À tour de rôle, chaque donneur remet une carte « Animal » avec une explication. Ensuite on recommence avec les cartes « Qualité » et finalement « Émotion ». Les donneurs deviennent les receveurs et se voient, à leur tour, attribuer un Totem par leur partenaire. Ce quiz se joue à 1, 2, 3 ou 4 couples.

3. Contes à faire rougir les petits chaperons

Le narrateur de ces Contes à faire rougir les petits chaperons a une petite amie. Cette petite amie a une petite sœur, Alice, qui est une grande coquine. Elle rêve de faire avec l’auteur des choses qui ne sont pas de son âge, et lui, pour résister à la tentation, raconte des histoires ! Il lui dit tout haut ce que les auteurs classiques pour la jeunesse pensaient tout bas : Pinocchio n’a pas que le nez qui s’allonge, la mère Michel a perdu son chat, et quel chat !, la comtesse de Ségur aime les «petites filles Bordel», et les trois petits cochons sont trois petites cochonnes…

Par Jean-Pierre Enard -Édition Gallimard


© Fiftyandme 2022