Technologie vintage high tech mode

L’high tech vintage connaît son heure de gloire

Publié le

Reading Time: 3 minutes

La high tech vintage n’a jamais été plus à la mode qu’en ces temps d’incertitudes. A notre époque où la technologie permet de s’offrir de jolis bijoux, certes hors de prix, savoir que certains ne rêvent que de leurs vieux matériels peut faire sourire. Et pourtant, elle a un côté rassurant. Comme un phare dans la brume.

Philippe Degouy

High tech et vintage : la madeleine de Proust version 2.0

Un samedi pluvieux, gris. L’envie de rester à l’intérieur tandis que la pluie frappe les vitres. Et puis, l’idée subite, celle qui fait reposer la tasse de chocolat chaud. L’envie de monter au grenier, partir explorer les traces d’un passé qui revient à la mode, les appareils high tech qui ont bercé nos années d’antan. Et voilà que la caisse avec la platine et ses enceintes nous fait de l’œil. Celle reçue dans les années 80 et conservée religieusement. Que de souvenirs. Comme ce moment où l’on mettait le disque vinyle, essuyé un chiffon doux, avec la même tendresse que la main posée sur la première petite amie.  Puis le moment où se posait l’aiguille dans un léger crachotement. Le disque que l’on écoutait jusqu’à l’étiquette. Mais le passé est-il de rigueur quand il s’agit de parler de la platine et des vinyles ? Que nenni. Sans pouvoir retrouver les ventes d’antan, les disques vinyles effectuent un come-back qu’il faut saluer. Il faut voir les adultes à peine entrés dans le demi-siècle prendre un plaisir certain à fouiner dans les foires ou les boutiques spécialisées. Pour retrouver un disque lié à l’adolescence. Les jeunes aussi apprécient l’objet, pour le plaisir d’avoir une pochette originale, un objet d’art parfois. Le croisement des générations est certain quand on parle d’objets vintage. Avec les consoles de jeux notamment. Il suffit de voir le succès énorme de la Nintendo Classic mini qui s’est vendue comme des petits pains en 2017. Sans compter les vieilles consoles qui se revendent sur le net ou dans les boutiques spécialisées. Les adultes s’y retrouvent en aussi grand nombre que les jeunes, curieux de découvrir ces machines qui ont fait rêver les générations précédentes.

De la tech vintage qui rassure

Platines, consoles, vieux ordinateurs, autant d’objets qui traînent certainement dans bien des greniers d’adultes, conservés en état de marche à n’en pas douter. Comme des lanternes magiques capables de ramener dans le passé dans ces moments où le monde moderne angoisse ou énerve. Comme avec cette obsolescence programmée qui nécessite de racheter trop rapidement du matériel. Nul doute que la platine de votre jeunesse ou la radio de poche reçue lors d’un anniversaire fonctionnent toujours. Et vous vous souvenez du Walkman de Sony ? Et de la fierté de l’amener à l’école pour épater les copains. Plus lourd qu’une brique, avec un minuscule casque en mousse. C’est drôle d’ailleurs. Car les casques d’aujourd’hui sont énormes et le lecteur minuscule. Exactement l’inverse du baladeur des années 80. Il n’est sans doute pas encore enterré. Car revoilà la fameuse K7 qui revient sur le marché elle aussi. Selon les chiffres, on en aurait vendu quelque 147.000 l’an dernier.

Et qui est revenu lui aussi sur le marché actuel ? Le Nokia 3310, l’un des premiers gsm présents dans nos poches. Le plus populaire sans doute. Il n’a rien perdu de son charme le bougre. Petit, trapu avec un affichage basique. Lui au moins, il ne demandait pas d’être rechargé quasiment tous les jours comme nos smartphones. Petit mais à la batterie capable de tenir quasiment dix jours. Et qui a pu oublier son fameux jeu Snake ? Pas étonnant que certains le remettent en action et qu’il fasse son retour sur le net.
Alors ? C’était mieux avant ? Avant la génération iPhone, musique, films et jeux téléchargés ? Non, c’était bien. Et si aujourd’hui, les adultes (et certains jeunes) ne rêvent plus d’avenir mais se retournent vers le passé, les objets high tech vintage semblent des sentinelles rassurantes. Immortelles. C’est drôle de penser qu’avant on rêvait d’avenir, de nouveaux objets, et maintenant on s’emballe sur ceux du passé.
Une dernière réflexion qui voit le jour tandis que nous refermons la porte du grenier, cette cave aux trésors qui n’attendent qu’un retour à la lumière. Sans l’avoir voulu, les heures ont passé, les souvenirs sont restés.  Ceci dit, que les spécialistes du marketing se rassurent, les amateurs de tech vintage ne sont pas réfractaires au présent et à sa technologie. Vous pensez peut-être que ce texte a été tapé sur un Commodore 64 de 1982 ? Et non !