signification prénom

La signification de votre prénom influence-t-il votre personnalité ?

Un prénom peut être une loterie. Vous l’aimez ou pas. Pour un sociologue, il vous définira par plus d’un aspect. Comme témoigne le spécialiste des noms et prénoms Gerrit Bloothooft dans une étude récente.  Explications.

Reading Time: 2 minutes

Quelle est la popularité de certains prénoms d’aujourd’hui ? Quelle est la signification d’un prénom ? Une question parmi d’autres posée par le fabricant d’étiquettes My Nametags au spécialiste des noms et prénoms Gerrit Bloothooft. Un siècle de prénoms étudiés qui présente des enseignements pour le moins surprenants et intéressants.

Que dit un prénom de la personne qui le porte ?

Comme une carte de visite qui vous accompagnera toute votre vie, le prénom vous suivra partout et vous définira dans les grandes lignes. Comme l’explique Gerrit Bloothooft, spécialiste en onomastique, « le choix d’un prénom en dit long sur vous. Il montre souvent à quelle culture vous appartenez et de quel environnement social vous êtes issu. Et à l’instar du jean dernier cri que vous portez, un nom est aussi une question de mode. » Attention donc au choix d’un prénom qui peut être populaire durant quelques années puis devenir complètement désuet.

Quels sont les prénoms les plus populaires chez nous ?

En Belgique, le prénom se révèle différent selon que l’on se situe au Nord ou au Sud du pays. Si les Wallons ciblent davantage les prénoms venus de France, les Flamands préfèrent lorgner vers les Pays-Bas, voire s’inspirer de leur histoire locale, comme avec Robbe ou Lore. Avec, pour tout le pays, un abandon quasi-total des prénoms issus de l’Eglise ou calqués sur les membres de la famille royale. Outre les prénoms classiques choisis tant en Flandre qu’en Wallonie, les parents puisent de plus en plus dans le réservoir de prénoms internationaux. Comme Laura, Olivia, Lucas, Liam ou Noah.

Des prénoms sans frontières avec le Net

Aujourd’hui, à l’ère du numérique, les parents belges ont le choix pour choisir le prénom de leur descendance. Un choix qui mélange les cultures. Comme le confirme Lars Andersen, CEO du site My Nametags : « les parents modernes disposent d’une source d’inspiration inépuisable grâce à leurs contacts avec différentes langues et cultures. Nous choisissons les noms de nos enfants en fonction de ce qui nous plaît. D’où la diversité grandissante. » Une situation qui se remarque davantage dans les grandes villes, avec une popularité sans partage des prénoms arabes.

Le choix particulier du prénom en Wallonie

Au Sud du pays, le choix du prénom d’un enfant se fait le plus souvent en s’inspirant largement de la France et de l’Italie. Ainsi, comme l’observe le docteur Gerrit Bloothooft, « entre 2010 et 2020, 15 prénoms du top 2O wallon des prénoms masculins figuraient également dans le top 20 français. A noter aussi que pour le choix des prénoms flamands, les parents s’inspirent aussi, et c’est une nouveauté, des prénoms les plus à la mode en France et en Wallonie, comme Amélie ou Thibeau. » A titre d’anecdote, pour les années 2000 à 2020, le trio de tête pour les prénoms masculins en Wallonie était composé d’Alessio, Cyril et Amélien et pour les filles, Noémie, Giulia et Maëlle.

Une thématique à suivre sur le blog de My Nametags Belgique


© Fiftyandme 2022