mothering sunday

Mothering Sunday, une Love story so british

Présenté en Sélection Officielle au Festival de Cannes, Mothering Sunday nous ramène au cœur de l’Angleterre des années 20. Avec une histoire d’amour impossible, incarnée par deux jeunes acteurs anglais épatants, Odessa Young et Josh O’Connor (The Crown).

Reading Time: 2 minutes

Après les récentes grosses productions, empreintes de bruit et de fureur, il peut être agréable de profiter de films plus calmes. Comme cette comédie sentimentale, Mothering Sunday, réalisée en 2021 par Eva Husson. Une adaptation éponyme du roman de Graham Swift, romancier reconnu comme l’un des maîtres de la sensibilité en littérature anglaise.

Une fête des mères spéciale

Nous sommes en 1924 à Beechwood, en pleine campagne anglaise. La jeune et jolie Jane Fairchild officie comme bonne à tout faire au sein d’une famille d’aristocrates, les Niven. Pour que Jane puisse profiter de ce dimanche de la fête des mères, les Niven lui donnent quartier libre. Orpheline, Jane profite néanmoins de ce jour spécial pour retrouver Paul, le fils des voisins et amant de Jane. Ce dernier est pourtant déjà lié à Emma Hobnay avec qui il va se marier prochainement. Une cérémonie qui enthousiasme les Niven, qui ont perdu leur fils lors du confit de 1914-18…

Inutile d’en dire plus sur le dilemme qui s’ensuit. Pour Jane comme pour Paul. Un badinage amoureux amusant et caractérisé par ses nombreuses scènes de nu. Avec des actrices et acteurs qui se livrent pleinement. Au propre comme au figuré. Celles et ceux qui pourraient être choqués par les nombreuses scènes qui dévoilent la plastique d’Odessa Young, superbe au demeurant, et de Josh O’Connor, acteur connu pour son rôle du prince Charles dans The Crown, sont prévenus !

Le jeu des autres partenaires est impeccable lui aussi : Colin Firth et Olivia Colman sont parfaits dans les rôles (secondaires, mais essentiels) des parents Niven. Pour Olivia Colman, « le plus grand défi de mon rôle était de ne pas pleurer en permanence. Mais tourner avec Colin Firth était un rêve absolu. »

Un tournage effectué en pleine pandémie

« Le script de Mothering Sunday m’est tombé dessus comme venu d’une galaxie très très lointaine. J’ai lu le script en un jour et j’ai su qu’il était parfait pour moi. » explique la réalisatrice Eva Husson, à qui l’on doit déjà Bang Gang, une histoire d’amour moderne, ou Les filles du soleil.
Tourner un film est déjà une aventure périlleuse en temps normal, mais que dire quand il faut le réaliser lors d’une pandémie marquée par les confinements. Tout a commencé comme une simple réunion de travail par appels Zoom. Comme l’explique la productrice Elizabeth Karlsen, « tout le monde a joué le jeu et approuvé la volonté commune de tourner le film malgré les difficultés de cette période. »
Un film qui se savoure aussi pour ses somptueux décors et une musique envoûtante. De quoi profiter pleinement d’un peu de romantisme plutôt bienvenu en cette période.

En attendant de voir le film dès le 29 juin au cinéma et de savoir si Paul choisira Jane ou Emma, la bande annonce officielle de Mothering Sunday  est disponible ici

Mothering Sunday, un film de Eva Husson, 2021. 104 minutes. Avec Odessa Young, Colin Firth, Josh O’Connor, Glenda Jackson, Olivia Colman. 


© Fiftyandme 2022