voyage-linguistique-enfant-1

Tout savoir pour planifier le voyage linguistique de vos (petits)-enfants

Avant de se lancer dans de grandes études ou sur le marché du travail, de plus en plus de jeunes aimeraient explorer le monde ? Pourquoi ne pas opter pour le voyage linguistique ? Voici quelques pistes pour joindre l’utile à l’agréable…

Reading Time: 3 minutes

Les voyages linguistiques: un passeport pour l’avenir

La maîtrise de plusieurs langues est incontestablement un atout de taille sur un Curriculum Vitae. En Belgique, plus de 9 offres d’emploi sur 10 exigent la connaissance du néerlandais et du français ; et l’anglais est souvent plus qu’apprécié. Pour apprendre ou perfectionner une langue, il existe une multitude de possibilités adaptées aux besoins, mais aussi aux envies, de votre progéniture.

Un stage international

Pour vraiment bien parler, comprendre, lire et écrire une autre langue, l’idéal reste l’immersion. Aïe, le porte-monnaie ? Partir étudier à l’étranger n’est pas toujours aussi onéreux qu’on l’imagine… Si, et seulement si, on prépare bien son voyage. Sans oublier que cela constitue également une aventure humaine très enrichissante.

Nos réponses à toutes ces questions qui vous turlupinent :  

1. Partir 3 semaines ou 1 an ? D’après le feed-back des jeunes qui ont vécu cette expérience, il faut rester minimum 3 mois (idéalement entre 6 mois et un an) pour vraiment s’imprégner de la langue et de sa culture.

2. Inutile de partir au bout du monde pour se retrouver entourer de francophones… Vivre au rythme d’une famille -ou séjourner en résidence universitaire- est notre premier choix pour une réelle immersion avec prise en charge (inexistante dans les collocations, par exemple).

3. Un séjour avec des cours uniquement ou bien avec des activités ? En groupe ou en autonomie complète ? Cela dépend du caractère de chacun mais il est recommandé de toujours choisir une formule avec au moins quelques cours. Sinon, ce seraient des vacances déguisées, non ?

4. Préférez un organisme agréé ! Idéalement, votre (petit-)enfant doit recevoir un diplôme reconnu (pas juste un tampon de plus sur son passeport !).

5. Les tarifs dépendent à la fois de la durée et des prestations proposées. N’oubliez pas de prévoir un budget pour ses déplacements (abonnement aux transports en commun ou parfois une voiture de location, etc…), un abonnement téléphonique avec internet (souvent du prépayé) et de l’argent de poche.