panneaux voltaïques

Investir dans les panneaux voltaïques

De plus en plus présents sur les toitures, les panneaux photovoltaïques permettent de réduire voire de supprimer les frais énergétiques du ménage. Mais seront-ils encore rentables demain ? Le point, région par région.

Reading Time: 3 minutes

A l’aube de certaines modifications régionales, beaucoup de citoyens s’interrogent sur le bien-fondé d’investir dans le placement de panneaux photovoltaïques. Fifty&Me vous éclaire…

A quoi penser avant de se lancer dans les panneaux voltaïques?

La première étape consiste à réclamer différents devis. De nombreux sites internet permettent aussi d’effectuer des simulations, dont celui de l’asbl indépendante APERe (l’Association pour la promotion des énergies renouvelables) : apere.org/fr et en néerlandais : http://apere.org/nl/node/190. Prévoyez entre 5.000 à 5.800 euros pour une production moyenne de quelque 3500 kWh. Avant l’installation, faites analyser l’état de la toiture et le besoin éventuel de son remplacement. Nulle nécessité d’avoir une toiture orientée plein sud et inclinée à quelque 30 degrés (et garantir ainsi 100% de rendement de production). Pour une toiture orientée à l’est ou l’ouest, la perte ne dépassera pas les 15%. Seule une toiture orientée plein nord ou ombragée la majeure partie du temps sera déconseillée.

Les règles à Bruxelles

Depuis le 1er janvier 2020, si vous êtes propriétaire de panneaux photovoltaïques, vous êtes soumis au système de compensation partiel. Chaque prosommateur (celui qui est autoproducteur) se doit de régler les coûts pour l’utilisation du réseau. Qui correspondent à la quantité d’énergie prélevée sur le réseau. Des frais qui ne sont plus compensés par le fait d’injecter sur le réseau de l’énergie produite par les panneaux photovoltaïques et qui n’aurait pas été consommée. 2021 verra une modification importante en ce qui concerne les certificats verts (ces aides régionales immatérielles et qui peuvent être revendues pour couvrir les frais d’installation). Leur nombre sera nettement revu à la baisse dès le 1er janvier 2021. Selon la simulation effectuée par Engie pour une habitation bruxelloise disposant de 14 panneaux solaires, vous réaliserez une économie moyenne de 1.450 euros en 2020 pour une production de 4400 kWh. Pour tous les détails, rendez-vous sur le site https://environnement.brussels/thematiques/batiment/quest-ce-que-lenergie-verte/produire-votre-propre-energie-verte/panneaux.

En Wallonie

Dans le sud du pays, la situation actuelle repose sur le principe du compteur qui tourne à l’envers. Vous n’avez donc qu’à vous acquitter de la quotité de courant consommé sur le réseau électrique. Si votre solde est négatif, votre facture n’en sera que plus légère puisque réduite à néant. Mais à partir du 1er octobre 2020, les propriétaires de panneaux vont devoir mettre la main à la poche pour régler le tarif prosumer voté en Wallonie. Soit une fourchette comprise entre 234 et 346 euros annuels pour une installation de 3,5 kWe (estimation Engie).

Question économies, elles seront de 600 euros dès la première année pour une production moyenne de 3200 kWh avec la consommation de 3500 kWh.

En Flandre 

Dans le nord du pays, la situation actuelle s’articule également autour du principe du compteur qui tourne à l’envers, d’actualité jusque fin 2020. Mais dès le 1er janvier 2021, la Flandre va mettre en œuvre un nouveau système de tarification basé sur la revente de votre électricité injectée sur le réseau. Concrètement, l’investisseur flamand pourra bénéficier de 300 euros/kWc jusqu’à 4 kWc produits. Au-delà, le montant sera de 150 euros/kWc supplémentaires et ne pouvant excéder 6 kWc. Le montant maximal obtenu ne pourra pas excéder 1500 euros. Dès 2021, il est à préciser qu’il n’y aura plus de tarif prosommateur en Flandre (environ 300 euros annuels).

Aujourd’hui, un ménage flamand réalise une économie d’environ 700 euros pour la production de 4000 kWh. Soit le montant moyen calculé sur la base de l’estimation de la réduction annuelle moins le tarif annuel prosommateur.

Une conclusion ensoleillée

Oui, malgré l’arrivée de nouvelles procédures régionales, la pose de panneaux photovoltaïques reste une bonne solution d’investissement. « Si vous êtes propriétaire et que vous n’avez pas encore réalisé de tels placements, le moment est sans doute venu de le faire. Un investissement qui sera rentable en quelque 5 à 6 ans» explique l’économiste Philippe Defeyt. Côté rendement, il n’y a pas photo face au compte d’épargne avec des rendements de 8, 9 et 10% annuels pour, respectivement, la Flandre, la Wallonie et Bruxelles.