Les bienfaits du chocolat noir

Les journées sont sombres et froides. Et l’envie omniprésente de se faire plaisir. Et si vous misiez sur le chocolat noir ? À 50 ans, avouez que vous prenez toujours plaisir à retrouver en lui vos délicieuses sensations d’enfance.

Reading Time: 2 minutes

Noir c’est noir

Le chocolat. Difficile de trouver quelqu’un qui le déteste réellement. Mais il y a ceux qui préfèrent la douceur du chocolat au lait et les autres, qui préfèrent la saveur plus amère du chocolat noir. Passons sur le chocolat blanc, savoureux mais dénigré par les puristes.
Un chocolat noir, qualifié de meilleur pour la santé. Précisons d’emblée que, non, tous les chocolats noirs ne se valent pas. Comment le choisir ? Misez sur un chocolat bio, de bonne marque, composé de 60 à 70% minimum de cacao. Et peu sucré. Limitez-vous aussi à quelques carrés par jour, ce qui correspond à quelque 250 calories. En consommer plus serait pure gourmandise.

Quels sont les bienfaits du chocolat noir ?

Affirmer que le chocolat est bon en bouche est vrai, certes, mais loin d’être suffisant. Le chocolat noir constitue surtout un atout précieux pour votre santé. Nombreux sont ses avantages. Jugez-en :

  • Grâce à la théanine, présente dans le chocolat noir, vous améliorez votre concentration, votre attention. Cet acide aminé aide aussi à vous relaxer, à la façon d’un psychotrope.
  • Un chocolat noir qui se révèle aussi comme une source majeure de magnésium, dont on connaît les effets positifs sur le moral et le stress. Un peu de blues ? Croquez donc un carré… ou deux !
  • Le chocolat noir retarde le déclin cognitif, grâce aux flavonoïdes. Il diminuerait selon les études les risques d’AVC et d’athérosclérose. Il réduirait également les risques cardio-vasculaires
  • Le chocolat noir ne provoque pas de pics d’insuline, contrairement aux autres formes de chocolat
  • Il contient de nombreux antioxydants (vitamines B et E notamment) qui agissent contre les radicaux libres. Ces responsables du vieillissement des cellules
  • Le chocolat noir constitue un anti-dépresseur naturel. Il permet de générer de la sérotonine, dont un faible pourcentage dans le corps peut mener à un état dépressif
  • Ce type de chocolat suscite le plaisir, voire un besoin. D’où la tentation de terminer la plaquette. La faute à l’anandamide. Un neurotransmetteur cannabinoïde, récemment étudié, qui provoquerait un sentiment d’euphorie, semblable aux effets du cannabis. Mais sans ses conséquences.

Et ses effets secondaires ?

Si vous en limitez la consommation, et que vous évitez d’en manger au coucher (du fait de la présence de caféine), aucun effet secondaire majeur n’a pu être avancé par les scientifiques. Et si nous avions réellement affaire, avec le chocolat noir, à ce que les Mayas qualifiaient de « nourriture des dieux » ?

Après la lecture de cette chronique, vous aurez bien mérité de reprendre un peu de ce trésor. Nul doute qu’il ne faudra pas vous pousser beaucoup pour entamer une tablette. Sans aucun remord.