Comment bien choisir sa literie pour un meilleur sommeil ?

Reading Time: 4 minutes

La densité

Une fermeté extrême n’est pas recommandée, tout comme une souplesse trop affirmée. Le plus difficile est en fait de trouver le juste milieu en densité, celle-ci se déterminant selon la taille et le poids de la personne. En effet, si le matelas est trop dur, le corps ne s’enfoncera pas convenablement et du coup la colonne vertébrale ne sera pas droite. Et au contraire, si le matelas est trop mou, la colonne aura tendance à s’incurver dans l’autre sens et provoquer des problèmes de dos. La garantie de douleurs en tout genre, surtout lorsqu’on souffre d’arthrose ou de rhumatismes. Et les professionnels de conseiller, pour trouver le bon équilibre en jouant sur l’accueil et le ressenti, d’ajouter un surmatelas. Celui-ci procure un moelleux exceptionnel, tout en ne dégradant pas la fermeté du matelas.

Matelas et sommier font la paire

literie

La dimension de votre matelas peut elle aussi participer à votre confort personnel et à votre bien-être. En effet, qu’il s’agisse d’un couple, d’une personne seule ou encore d’un enfant, les dimensions seront bien entendu différentes.

Il est important également de changer de sommier lorsque vous vous décidez à acheter un nouveau matelas. Car si votre matelas est en bout de course, votre sommier l’est probablement aussi.

Enfin, question cruciale : faut-il impérativement essayer son matelas avant de l’acheter ? Pas forcément ! En effet, se mettre dans les conditions idéales lorsque l’on essaye un matelas en magasin n’est pas évident. Il faut avant tout opter pour un type de matelas et ensuite estimer la densité optimale. Enfin, de nombreuses enseignes proposent aujourd’hui des « garanties » allant jusqu’à 6 mois vous permettant de changer de matelas au cas où il ne vous conviendrait pas. A ne pas dédaigner !

 


© Fiftyandme 2021