étiquette

Comment (bien) lire une étiquette alimentaire ?

Parce que ce vous mangez a un impact direct sur votre santé, ne remplissez plus votre caddie à l’aveugle ! Et si vous preniez quelques secondes pour décrypter les étiquettes sur les emballages ? Ca ressemble à des hiéroglyphes ? Vous n’y comprenez rien ? Plus maintenant que vous allez découvrir ces quelques trucs et astuces pratiques !

Dans la jungle des supermarchés, il s’avère de plus en plus difficile de faire un choix parmi tous les produits proposés. Souvent, parce qu’on croit bien faire et/ou par manque de temps, on privilégie les produits « bio », « light » ou avec des mentions qui rassurent. Pourtant, de nombreux pièges se cachent derrière ces appellations. Il faut dire que les grandes marques ont l’art et la manière de rendre leurs packagings attrayants… Mais, à y regarder plus près, et surtout en lisant certaines informations peu recommandables sur les étiquettes, ont peut très vite se sentir berner.
Alors, à vos loupes !

Que trouve-t-on dans ces emballages ?

Les lois européennes imposent que certaines informations soient présentes sur les étiquettes. Mais comment apprendre à détecter ces informations précieuses d’un simple coup d’oeil ? 

Le nom du produit sur l’étiquette

Si cela peut sonner comme une évidence… détrompez-vous ! Les noms des produits prêtent encore trop souvent à confusion…

  • Plus le nom est clair et précis, plus vous serez conscient de ce que contient l’emballage. (Par exemple, préférez toujours un produit qui a un nom proche de ce que vous recherchez :« Mousse au chocolat » plutôt que « Spécialité laitière au chocolat »). 
  • Méfiez-vous des allégations alléchantes du type « moins de … », « allégé en … » Ils cachent bien souvent des additifs et autres substances dont on se passerait volontiers. 
  • Une attention toute particulière est à porter à la mention « Light » : le sucre est remplacé par des édulcorants de synthèse… qui comme vous le savez, ne sont pas bons pour la santé.

La liste des ingrédients sur l’étiquette 

Les ingrédients sont classés de manière décroissante. Comprenez que le premier ingrédient de la liste est celui dont la présence est la plus contenue dans le produit et ainsi de suite. Vérifiez donc que les premiers produits de la liste soient bien ceux auxquels vous vous attendiez. 

  • Choisissez des aliments dont la liste d’ingrédients n’est pas longue : Plus la liste est étendue, plus vous aurez de chances de retrouver des additifs (ceux-ci se trouvent surtout en fin de liste).
  • Vérifiez la qualité des ingrédients : Lorsque vous voyez la mention « huile végétale », assurez-vous qu’elle ne contient pas d’huile de palme.
  • Attention aux termes, vérifiez qu’il s’agit d’ingrédients naturels : Préférez le « sucre » au « sirop de glucose » ou encore « farine » plutôt que « amidon modifié ».

Quelques exemples concrets :

Si vous souhaitez acheter du chocolat noir, assurez-vous de sa teneur en cacao.

Il en est de même pour la viande pré-emballée (qui contient souvent des conservateurs, colorants, exhausteurs de goût ou autres « graisses » pour faire augmenter le poids du produit.)

S’il vous arrive d’acheter des jus de fruits en commerce, pensez à les choisir 100 % pur jus (attention à la mention « sans sucre ajouté »).

Bon à savoir :

Lorsque vous consommez des produits « bon marché », vous payez malheureusement surtout pour de l’eau, du sucre et des additifs, tandis que dans les produits plus chers ou Bio, vous payez les matières premières, plus nobles. Apprenez donc à consommer moins mais mieux.