protecturlife

#ProtectUrLife : Un programme innovant de dépistage et d’information sur la santé cardiaque et osseuse

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : En Belgique, il y a en moyenne 1 décès toutes les 17 minutes pour cause de maladies cardiovasculaires. Et 1 femme sur 3 se fracturera un os à cause de l’ostéoporose… Pour que le risque ne devienne pas notre réalité, #ProtectUrLife tend à améliorer la prévention et la prise en charge de ces affections courantes à travers une série d’événements dans 6 grandes villes européennes. Ce week-end, les habitants de Bruxelles et ses alentours pourront participer à des séances d’informations et bénéficier d’un dépistage simple et gratuit.

Reading Time: 3 minutes

#ProtectUrLife prend notre santé à coeur

Même si elles sont mieux soignées, les maladies cardiovasculaires et l’ostéoporose restent sous-diagnostiquées et sous-gérées. #ProtectUrLife a été créé pour ouvrir les portes des soins de santé et amener les citoyens, par des informations vitales, à réagir afin d’éviter des évènements tels que fractures, attaques cardiaques et accidents vasculaires cérébraux, qui tous ont un impact sur l’autonomie et l’indépendance. Sur la base d’une approche validée scientifiquement, ce projet unique mobilisera les technologies et le traitement en masse des données pour informer les populations, les sensibiliser et transformer leur mode de vie.

Les maladies cardiovasculaires restent la principale cause de décès en Europe*, avec 45% du total des décès. «Les maladies cardiovasculaires sont insidieuses. Elles ne se présentent qu’après une longue et lente atteinte des artères (athérosclérose) suite à l’agression progressive de la paroi artérielle par les facteurs de risque. C’est la raison pour laquelle une détection précoce et régulière de ces facteurs est très importante car celle-ci permettra de connaître son niveau de risque avant même que la maladie cardiovasculaire ne se soit déclarée. Ce geste peut servir de déclic pour réagir, adapter son mode de vie au quotidien et éventuellement suivre un traitement. De cette façon, on devient maître et acteur de la santé de son cœur.» souligne le Dr Freddy Van de Casseye, General Manager de la Ligue Cardiologique Belge.

En outre, on estime qu’environ une femme de plus de 70 ans sur trois se fracturera, au cours du reste de sa vie, un os à cause de l’ostéoporose. Les fractures de la hanche, en particulier, peuvent exercer un impact de longue durée sur la vie des patients. Un an après une fracture de la hanche, près de 80% des victimes sont incapables d’exécuter seules au moins une activité et
près de 20% peuvent en mourir. Pour Nele Caeyers, porte-parole de l’association de patients ReumaNet: «L’ostéoporose
est comme un voleur dans la nuit. Les gens ignorent souvent qu’ils courent un risque avant qu’il ne soit trop tard. Et les conséquences sont grandes. On pense qu’une fracture osseuse peut être guérie facilement, mais ce n’est pas le cas lorsque les personnes vieillissent et que l’ostéoporose est en cause. La récupération prend du temps, avec toutes les conséquences que
cela peut avoir sur la qualité de vie. Cependant, un mode de vie sain aide à garder les os en bonne condition. L’exercice et une alimentation saine ont aussi leur importance. Tout le monde doit en être conscient, et de préférence avant qu’il ne soit trop tard. C’est pourquoi un dépistage en temps opportun n’est pas un luxe.»

Le programme #ProtectUrLife a formé un consortium européen réunissant experts, start-ups, associations professionnelles, associations de patients, professionnels des soins de santé, hôpitaux et villes pour interpeller, informer et habiliter durablement les populations, les citoyens et les professionnels de la santé en leur offrant la possibilité d’évaluer leur mode de vie grâce à
des outils numériques simples, accessibles et innovants. Les participants pourront faire l’expérience de technologies capables d’évaluer précisément leur santé cardiovasculaire et osseuse. Des dépistages gratuits sur la base d’outils numériques
fourniront des évaluations personnalisées des risques ainsi que des profils complets. Avec l’aide de conseillers en santé, les participants recevront les connaissances et les outils nécessaires pour continuer à profiter pleinement de l’existence. De plus, les données anonymisées et sécurisées procureront aux professionnels de la santé une précieuse perspective en temps réel sur la santé de leur population locale et leur permettront de promouvoir l’information, d’encourager l’innovation et d’inspirer la recherche en vue de programmes de prévention.

Plus d’infos ? Visitez www.protecturlife.eu !

*Ce sont ainsi plus de 4 millions de personnes qui meurent de maladies cardiovasculaires en Europe chaque année, dont 1,4 million avant l’âge de 75 ans.

Infos Pratiques 

#ProtectUrLife

Vendredi 19 et samedi 20 octobre 2018
Place de la Monnaie, Bruxelles
De 9h00 à 18h00


© Fiftyandme 2022