maillot de bain

5 conseils pour prendre soin du maillot de bain

Accessoire utile pour accompagner les vacances, le maillot de bain mérite notre attention. Pour le garder en bon état d’une année à l’autre. Mission réussie avec ces quelques astuces.

Reading Time: 2 minutes

Sauf pour celles qui préfèrent imiter Brigitte Bardot, nue au soleil, la présence d’un maillot de bain dans la valise se révèle indispensable pour des vacances réussies. Un petit bout de tissu tout aussi fragile que la lingerie. Autant en prendre soin pour le préserver.

5 recommandations pour protéger son maillot de bain

Acheter un maillot de qualité

Comme pour bien d’autres pièces de vêtement, le plus cher reste le moins cher quand il s’agit d’un maillot. Pour conserver longtemps un maillot présentable, mieux vaut miser sur de la qualité plutôt que d’acheter un maillot bon marché, informe. Et qui va déteindre au premier lavage. L’idéal consiste à s’acheter plusieurs maillots pour alterner et éviter l’usure prématurée. Comme pour vos escarpins.

Protéger le maillot… et vos fesses

Avec la manie de certains de jeter les ordures n’importe où, y compris sur la plage, le risque existe de vous étendre sur un élément coupant qui pourrait ruiner ce maillot tant aimé. Il reste préférable de ne pas s’étendre directement sur le sable (voire un rocher) mais de placer au préalable une serviette épaisse, comme rempart bienvenu. Pour votre maillot mais aussi vos fesses.

Eviter tout contact avec les crèmes solaires

Probablement le conseil le plus important. Pour la bonne conservation de la qualité de votre maillot, il conviendra, si possible, de se tartiner de crème solaire, puis de la laisser imprégner la peau, avant d’enfiler le maillot. Le contact entre le tissu et la crème ou l’huile solaire produit inévitablement d’affreuses taches jaunes, très tenaces. En cause, le filtre de protection anti UVA. Et plus il est élevé, plus grand sera le risque de voir apparaître ces taches jaunâtres. Difficiles voire impossible à enlever. Et plus encore avec un lavage en machine à hautes températures, qui fixera les taches.

Le lavage ? Toujours manuel

Après usage, le maillot se doit d’être lavé rapidement. Pour limiter les effets des agressions reçues durant la baignade. Celles du chlore, lors d’un séjour en piscine, mais aussi celles du sel et du sable en eau de mer. Des composants qui ne font pas bon ménage avec le tissu délicat du maillot. Le lavage sera effectué à la main dans une eau tiède additionnée d’un savon doux, type savon de Marseille. Mais jamais de poudre à lessiver pour lavage à la main. Nocive pour le tissu et source d’irritations de votre intimité. Un lavage ensuite soigneusement rincé.

Un séchage correct indispensable

Après le lavage, la tentation est grande de faire sécher le maillot avec le reste du linge, en plein soleil. Un choix à éviter pour ne pas dénaturer les couleurs du maillot et abîmer les fibres et les élastiques. Même conseil pour qui souhaite repasser son maillot au fer, pour lui redonner belle allure. Un maillot ne se repasse pas, jamais. Pour les mêmes effets délétères qu’un séchage au soleil. Pour faire sécher un maillot, l’idéal est de le poser à plat sur une surface propre et à l’ombre. S’il est trempé, le petit truc de grand-mère est à retenir : le placer au préalable dans un essuie (sec) et l’essorer délicatement par torsion avant de le mettre sécher.

Vous aimerez aussi : quel maillot de bain choisir à 50 ans ? 


© Fiftyandme 2022