Quel maillot de bain choisir à 50 ans?

Les beaux jours arrivent… avec de nombreuses occasions d’aller se prélasser au soleil. Oui, mais quel maillot choisir pour une femme de 50 ans et plus ? Bonne nouvelle : la mode est dans notre camp. En effet, le règne du une-pièce flatte notre silhouette en estompant nos petits complexes. Mais doit-on pour autant se refuser les bikinis ? Finalement, cela dépend moins de notre âge que de notre morphologie…

Publié le

Reading Time: 3 minutes

Quel maillot de bain choisir à partir de 50 ans ?

Shorty, culotte brésilienne, décolleté plongeant, push-up, triangle, rayé, uni, à volants ? A chaque silhouette son style car toutes les formes, motifs et autres fioritures ne siéent pas à tout le monde. Bien choisir son maillot de bain, c’est avant tout bien se connaître et avoir une vision juste de sa silhouette : en A, en V, en H, en X ou en O, cela se résume finalement qu’à quelques lettres… ponctuées de conseils avisés.

 

Les femmes en A ont des formes plus développées au niveau des hanches et des fesses que de la poitrine et des épaules. Pour les V, c’est exactement l’inverse. Les anatomies en H ont les épaules et les hanches de même largeur, tout comme les femmes X qui en plus de cela ont une taille fine. Les morphologies en O sont plus rondes que les autres. En fait, chacune a ses atouts et, à la plage plus qu’ailleurs, il faut savoir les mettre en valeur grâce à un choix de formes et de motifs adéquat.

Mise en valeur inversée pour les A et les V

Pour les morphologies en A, l’idéal est de mettre en valeur le haut du corps et de ne pas souligner les formes du bas. Un modèle à balconnet assorti d’une culotte échancrée qui ne marque pas trop la taille n’aura pas son pareil. Concernant les motifs, les rayures horizontales sont à bannir sur la culotte puisqu’elles accentuent l’impression de volume.

Ce sera tout le contraire pour les silhouettes en V. Pour elles, l’idée sera de mettre l’accent sur les hanches et les fesses plutôt que sur les épaules et la poitrine. Un effet facile à obtenir avec un décolleté en V et avec un shorty ou une culotte à volants pour donner du relief au bas. Si toutes les couleurs et tous les motifs peuvent convenir, il est tout de même conseillé d’avoir un bas plus vif que le haut.

Une histoire de taille pour les H et les X

Les femmes dont l’anatomie s’apparente à un H seront particulièrement mises en valeur en optant pour un maillot de bain qui affine leur taille et qui dessine leurs courbes. Un soutien-gorge triangle ou push-up associé à un bas taille haute rétro ou surmonté d’une ceinture formeront sans aucun doute le duo gagnant sur la plage cet été. Le petit plus sera de dépareiller le haut et le bas pour casser la silhouette et profiter d’un effet d’optique pour rendre la morphologie encore plus harmonieuse.

Les silhouettes en X qui ont la chance d’avoir des épaules et des hanches de même taille et qui, en plus de cela, ont une taille fine peuvent tout se permettre. Toutes les formes et tous les motifs leur iront à condition de ne pas cacher la taille avec un maillot une pièce ou une culotte rétro.

La poitrine, l’atout majeur des O

Mettre en avant sa poitrine généreuse et masquer les rondeurs des hanches doit être l’objectif premier des femmes O lors de l’achat de leur maillot de bain. Pour cela, le mieux sera d’opter pour un maillot une pièce avec un décolleté en V. À noter également que les motifs et les couleurs claires sont à éviter. Rien de plus élégant qu’un beau maillot noir (ou bordeaux ou kaki ?), pour affiner les silhouettes généreuses.

Quelques conseils pour se sentir bien et femme en maillot de bain

Savoir mettre ses atouts en avant et masquer ses défauts permet de se sentir bien dans sa tenue de plage. Avec un maillot de bain adapté à sa silhouette, plus besoin de se cacher derrière un paréo. Toutefois, il y a quelques fondamentaux à respecter lors du choix d’un maillot. D’abord, il vaut mieux éviter les bretelles trop fines pour apporter un meilleur soutien à la poitrine. Ah… cette fameuse loi de la gravité ! On préférera aussi un modèle avec armatures ou coques intégrées.

Ensuite, pour tricher sur notre petit ventre, on s’orientera plutôt vers des culottes hautes façon sixties ou sur des une-pièces gainants qui amincissent visuellement. A noter également : les coupes cintrées allongent la silhouette. Le tankini est également une bonne option.

Enfin, évitez toutes les coupes « ados » comme les bandeaux ou les culottes à lacer sur les côtés. Et, si avec tout cela vous ne vous sentez toujours pas à l’aise dans votre maillot, offrez-vous une jolie petite tunique vaporeuse, un kimono de plage ou une jupette paréo…

Vous aimerez aussi notre article : « Peut-on encore être sexy à 50 ans ? »