Garder ses petits-enfants… Corvée ou plaisir ?

Reading Time: 4 minutes

photo grand parents avec petits enfants

Et Catherine ? Elle expérimente en profondeur ce que signifie :

  • le « care » : ce mot anglais difficile à traduire dans toutes ses nuances. Prendre soin. Etre totalement présent à l’enfant tellement dépendant qu’il demande une attention de chaque instant. Et le monde soudain change de centre de gravité…
  • être « rien » : d’être sans cesse sur le pont, Catherine a oublié qui elle était. Toutes ses préoccupations habituelles ont valsé à la poubelle. Elle ne vit plus que par les enfants qui squattent ses pensées. Ça l’énerve bien un peu mais… pas le choix ! Son ego ? Pfuittttttt, envolé !
  • l’aurore : Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt ? Voilà un adage qui colle aux marmots… et aux mamys qui suivent le même rythme. Au point qu’après quelques jours, c’est elle qui se lève la première ! Vivement…
  • la sieste ! : Mmm, délice ! Tous au lit, Babou comprise. Elle se récupère un chouia pour lire un bon roman et… s’endormir comme les petits.
  • raconter : « Tu nous racontes une histoire » ? Moment de partage délicieux même si chaque soir, c’est la même histoire que Diego demande encore et encore… L’occasion de guetter les passages qui le font rire et qu’il finit par réciter par cœur. Pas question donc de zapper l’une ou l’autre page, vous serez rappelé à l’ordre !
  • la patience !!! Catherine a beau dire mais elle doit bien l’avouer, avec ses petits-enfants, ce n’est pas le nirvana tout le temps. Elle les adore mais… elle prendrait bien parfois la poudre d’escampette. Pour souffler tout simplement…

Mais voilà que le séjour s’achève doucement. Les parents sont revenus détendus et ravis de cette parenthèse. Tout heureux aussi de retrouver leurs petits qui leur semblent changés, grandis. Partir c’est renouveler son regard.

Et Babou ? Oserait-t-elle l’avouer tout haut ? Elle se réjouit de s’appartenir à nouveau. De redevenir Catherine, femme active aux projets foisonnants et aux copines qui s’impatientent. Quelques rendez-vous à l’agenda… Bye, bye, les petits chéris, vous m’avez beaucoup appris.