Déco : Quand le papier peint devient papier d’art

Le papier peint fait son grand retour ! Il faut dire qu’il n’a pas son pareil pour habiller les murs… Si bien que des grands couturiers tels que Jean-Paul Gaultier et Christian Lacroix signent encore cette saison une ligne de « wall papers » aux looks infiniment arty. Pile dans la tendance, face à ce petit quelque chose en plus, la peintre Pascale Christoffel a créé Districts #, une collection de « papiers d’art » en édition limitée. Rencontre avec une artiste plurielle habitée par sa passion.

Reading Time: 3 minutes

Rencontre avec Pascale Christoffel

L’art de sublimer son intérieur

Dans une «autre vie», Pascale Christoffel fut créatrice de bijoux dans la joaillerie familiale et pour de grandes enseignes. La peinture s’est immiscée dans sa vie comme une prolongation évidente de sa fibre artistique… Son art est inscrit en elle. Il est à la fois personnel et innovant. Elle maîtrise le collage sur bois et la calligraphie, mais aussi la peinture à l’huile et le travail des résines. Son œuvre tend vers l’abstraction. «L’abstraction sensible», précise-t-elle. Une peinture de sentiment, matiériste, à la fois énergétique et émotionnelle, avec des couleurs dynamisantes et des formes apaisantes.

Pascale Christoffel

Aujourd’hui, Pascale Christoffel surfe sur la tendance «Art of living» et propose une collection de papiers d’art décoratifs : la collection «Districts». Il s’agit d’un tout petit détail extrait de ses tableaux, qui est proposé sous forme d’un agrandissement panoramique sur mesure. Un «fragment» d’une peinture à l’huile dont le rythme, le jeu des couleurs ou les effets de matière, voire les trois à la fois, a inspiré l’artiste. C’est ainsi que d’une idée est né un concept révélant un décor graphique, non figuratif, particulièrement original et étonnant. Une transversalité entre l’art, l’artisanat et les nouvelles technologies de production.

Une oeuvre à tapisser

Le tirage panoramique est imprimé par encres latex sur papier peint intissé de 210 gr/m² sur des lées de dimensions différentes suivant la surface à recouvrir et la configuration de la pièce. Chaque projet est un projet particulier. Chaque «papier d’art» de la collection Districts est calibré sur mesure et «mis en situation» digitalement avant d’être imprimé en Belgique. Le papier est résistant aux UV et à l’eau (il est donc lavable). Les papiers d’art de Pascale Christoffel sont tous livrés avec un certificat d’authenticité. Chaque œuvre de la collection est limitée à 30 exemplaires et disponible en version matte ou satinée. 

pascale christoffel

Comment est née l’idée de faire de vos tableaux des papiers d’art ?

Un jour, on m’a demandé de faire des lithographies de mes tableaux. Mais je trouvais que c’était un dupliqué beaucoup trop évident. J’ai alors fouillé dans ma tête… et je me suis dit : « Pourquoi pas réinterpréter des tableaux qui existent déjà ? » Mais je ne voulais pas simplement reproduire mes oeuvres, en entier, sur papier. J’ai alors cherché des zones que j’ai tiré en très grand format pour en faire des panoramas et illustrer la collection Districts #1.

Quelles différences entre le papier peint et le papier d’art ?

Le papier peint c’est des motifs répétitifs créés à la machine au kilomètre carré et le papier d’art c’est du fait sur mesure à l’unité. Ce n’est pas comparable. C’est un autre savoir-faire. Je peux même faire des commandes personnalisées, sur demande.

pascale christoffel

Vous donnez aussi des cours de peinture…

Pour moi, on a tous une vibration artistique. À développer ou à découvrir. Il suffit de la titiller… On a chacun sa propre capacité artistique et créative mais à des potentiels différents. Dans mes ateliers, j’aime faire ressortir la personnalité de chacun.

Découvrez toutes ses créations sur www.pascalechristoffel.be